AccueilMusique

Clip : Roméo Elvis rappe sa sérénade à "Lenita" dans les rues de New York

Publié le

par Sophie Laroche

Elle a le regard qui tue, Lenita.

"Lenita, Lénita, inévitable, et vitale." Si elle n'a pas les cheveux longs comme Nikita, ni le regard qui tue comme Tchikita, elle tourmente tout autant les hommes. "Lenita" a donné son nom au titre du dernier morceau de Roméo Elvis, extrait de son dernier projet Morale 2. Un EP plus introspectif mais toujours parsemé de touches loufoques ("Interlude") qui succède brillamment au précédent Morale, fruit de sa collaboration avec le producteur Le Motel.

Roméo Elvis avait déjà exprimé son intérêt pour les États-Unis en citant Tyler, the Creator comme référence et en rappant en anglais dans le morceau "Switchin". Un intérêt qu'il  pousse plus loin, en choisissant New York comme décor du clip "Lenita". Dans sa dernière vidéo, il déambule à travers les rues de la Grosse Pomme, accompagné de deux camarades en survêt', tantôt à vélo ou en grosse voiture, un peu gangster mais pas trop, l'excès s'arrêtant à du cidre. Finalement, le rappeur belge arrive à s'extirper de l'emprise de cette fille qui joue avec ses sentiments, puisque l'inaccessible Lenita finit représentée par un petit crocodile que Roméo embrasse dans la dernière scène du clip.

Un clip à l'image de Roméo Elvis et de sa musique. Ambitieux, esthétique mais aussi décalé. Tout avec ce rappeur est une histoire d'équilibre : entre le sérieux et l'absurde, entre les propos désespérés du morceau et le prénom quelque peu comique de sa conquête, entre les États-Unis et Bruxelles (la ville est présente dans le clip avec l'inscription "1630" sur le stand de boisson, le code postal de la commune de Roméo), entre les racines old school de ses débuts et le tournant moderne de ses nouveaux morceaux.

Morale 2 est sorti le 17 mars 2017. Roméo Elvis se produira le 13 mai à la Maroquinerie à Paris (20e arrondissement).

À voir aussi sur konbini :