AccueilMusique

Michel Gondry a réalisé un clip animé pour Idles, et ça donne ça

Publié le

par Guillaume Narduzzi

©Capture d’écran YouTube / IDLES – MODEL VILLAGE (Official Video)

Un clip 100 % Gondry.

Le groupe britannique Idles, qui fait partie de ces formations qui ont déterré le punk, vient de dévoiler mardi 11 août son tout dernier single intitulé "Model Village". Un morceau sur lequel le leader du collectif, Joe Talbot, narre son désir d’ailleurs. "Le titre parle de ce village où j’ai grandi et qui ressemblait à un aquarium. Je l’ai quitté dès que j’en ai eu les moyens, pour enfin réaliser qu’il n’y avait pas d’aquarium, seulement des poissons partout", explique-t-il par le biais d’un communiqué.

Si l’on retrouve les indispensables guitares survoltées habituelles du groupe, le producteur Kenny Beats a également participé à ce nouveau morceau pour y apporter une touche hip-hop. Mais surtout, le clip du titre en question a été dévoilé le même jour sur YouTube. Un support visuel animé qui a été réalisé par Olivier Gondry et son frère, Michel Gondry en personne, connu autant pour ses films que pour ses clips avec des références comme Radiohead, The Chemical Brothers, Björk, Daft Punk, Étienne Daho, The Rolling Stones, IAM ou encore Kylie Minogue.

Le clip a été réalisé pendant le confinement, alors que Michel Gondry était confiné à Los Angeles. Il est composé d’assemblages et de découpages de l’artiste, qu’il a ensuite filmés avec son téléphone et envoyé à son frère à Paris pour qu’il anime ses créations.

"Mon frère et moi étions tous deux très excités de travailler ensemble car nous utilisons des techniques diamétralement opposées. Je travaille d’une façon très primaire en découpant et assemblant des images en les filmant plan par plan. Olivier, à l’inverse, les anime en utilisant le morphing et des images de synthèse. Sur la première partie de la vidéo, nous avons voulu imager les paroles, quant à la partie suivante… tout se passe sur la Lune", développe le réalisateur de Eternal Sunshine of the Spotless Mind.

Une collaboration rêvée pour Joe Talbot, grand fan du travail du Français. "Le travail de Michel est manuel et humain, soit tout ce contre quoi la société nous pousse : être parfait. La vulnérabilité et la naïveté sont des forces finalement : elles provoquent l’empathie. Cette empathie face aux adversaires qui vous pousse à vous montrer tel quel dans ses films et ses albums est une action puissante. Elle vous libère ainsi que votre auditoire. C’est quelque chose que j’espère qu’Idles provoque et c’est ce que Gondry fait depuis des années", argumente le musicien britannique.

En plus de cette proposition artistique intéressante, le groupe va prochainement proposer trois représentations uniques en direct depuis les mythiques studios d’Abbey Road, avec, à chaque fois, une setlist différente. Le meilleur moyen pour Idles de promouvoir le très attendu successeur de leur album Joy as an Act of Resistance, qui s’intitulera Ultra Mono et sera disponible le 25 septembre prochain. "Model Village" en est le quatrième extrait, après les singles "Grounds", "A Hymn" et "Mr Motivator".

À voir aussi sur konbini :