© Ugo Mangin

Avec le clip de "Je ne suis qu’un homme", Ichon explore sa vision de la masculinité

Une vidéo signée Ugo Mangin, qui affirme un peu plus l’identité singulière du rappeur de Bon Gamin.

Ichon continue de bâtir l’univers visuel de son album Il suffit de faire, paru le 24 novembre dernier sur le label Bon Gamin. Après avoir illustré les morceaux "Maintenant", "Backstage" ou plus récemment "2018 (Club des 27)", le Montreuillois partage aujourd’hui le clip de "Je ne suis qu’un homme", la dixième piste de ce projet.

Publicité

Réalisée par Ugo Mangin, la vidéo nous plonge dans une atmosphère à la fois moite et mélancolique, au cœur de laquelle notre artiste repasse en revue sa vie et son identité d’homme. Tantôt entouré de ses parents, tantôt escorté de son escouade, Ichon ravive la flamme de ses souvenirs d’enfant, de ce "petit" qui voulait "déjà niquer Paris", avant de nous convier dans l’intimité de sa salle de bain, où on le découvre face à lui-même, à demi-nu, une longue boucle d’oreille scintillante suspendue à l’oreille.

Déconstruire les stéréotypes de genre

Cette virée dans les profondeurs de son esprit d’homme est une façon pour le rappeur de célébrer sa masculinité, singulière, et d’affirmer ce message : "il y a autant de manières de vivre sa masculinité que d’hommes, alors laissez-moi vivre la mienne à ma façon." Dans un communiqué, Ichon et Ugo Mangin décryptent à ce sujet :

"Difficile de traiter de ce que signifie le fait d''être un homme' aujourd’hui. Par contre, 'n’être qu’un homme', c’est tout de suite plus inspirant. Ce qui nous a donné l’envie de faire ce clip, c’est cette manière bien à lui qu’a Ichon de n’être qu’un homme."

Publicité

Inspirés par les propos de ce morceau, Ichon et Ugo Mangin ont en parallèle filmé une série d’entretiens avec des garçons et des hommes issus de cultures et d’horizons différents, dans le but d’explorer un peu plus encore cette idée de masculinités. Face caméra, ces individus s’interrogent tour à tour sur les concepts de virilité, de sensibilité, de féminité, ou encore sur le fait d’être homosexuel dans une cité. Un projet fort, bientôt disponible sur Instagram, qui vise à déconstruire les stéréotypes de genre prônés par notre société.

Demain, Je ne suis qu’un homme

Une publication partagée par Ichon (@ichonabracadabluemacadam) le

Par Naomi Clément, publié le 09/07/2018

Copié

Pour vous :