AccueilMusique

Avec le clip de "Coward" de Yael Naim, Stromae signe ses débuts de réalisateur

Publié le

par Naomi Clément

En collaboration avec le directeur artistique Luc Junior Tam et du réalisateur Martin Scali, Paul Van Haver, aka Stromae, dévoile son tout premier clip en tant que coréalisateur. Un sublime court-métrage, qui annonce l'arrivée d'un nouveau chapitre pour le virtuose belge.

Il est de retour, mais pas vraiment là où on l'attendait. Un an et demi après s'être retiré du feu des projecteurs, sous lesquels l'avait mené son acclamé deuxième album Racine carrée (2013), Paul Van Haver, plus connu sous le nom de Stromae, fait aujourd'hui son retour non pas derrière le micro, mais derrière la caméra.

L'auteur-compositeur belge s'est en effet entouré de son frère Luc Junior Tam et du réalisateur Martin Scali pour donner vie à "Coward" de Yael Naim, qui a touché l'artiste en plein cœur – jusqu'à le faire pleurer. "Ce morceau m'a touché parce qu'il est très mélancolique, et que j'adore la mélancolie, nous confie l'artiste. Pour moi, la mélancolie n'est pas quelque chose de négatif. J'ai plutôt l'impression que c'est une belle définition de la vie : tu avances avec tes soucis, tes angoisses, tes défauts et tes qualités."

"Sur l'album Older, duquel est extrait 'Coward', on avait envie de collaborer avec des gens qu'on estime, de partager avec des personnes qu'on admire, poursuit David Donatien, moitié et producteur de Yael Naim. Alors, quand on a découvert que Paul aimait cette chanson [grâce à cette vidéo, ndlr], on l'a contacté pour lui proposer d'en faire un clip, de réaliser quelque chose de différent. Il nous a répondu quelque temps plus tard, positivement, et on était super contents."

"Est-ce qu'on est lâche parce qu'on arrête de s'acharner ?"

Pour élaborer ce clip, le quatuor composé de Paul Van Haver, Luc Junior Tam, Yael Naim et David Donatien a fait appel au scénariste et réalisateur Martin Scali, connu pour ses collaborations avec le grand Wes Anderson (il était son assistant sur Fantastic Mr. Fox et le chef de la deuxième équipe de réalisation sur The Grand Budapest Hotel)"Ce qui tombait plutôt très bien, tient à préciser David Donatien, car Wes Anderson était notre principale référence pour l'univers de ce clip."

Ensemble, les cinq collaborateurs échangent, discutent et partagent dans le but de créer une histoire pertinente et d'illustrer "Coward", une chanson très personnelle, dans laquelle Yael Naim s'interroge sur la notion de lâcheté et de maternité. "Dans ce morceau, Yael parle du passage d'une étape à une autre, et cela inclut la maternité et tout ce qu'elle doit abandonner au passage", raconte Luc Junior Tam, avant d'ajouter :

"On a donc réfléchi à la manière dont on pouvait être pertinents visuellement, sans être premier degré. Après de nombreuses discussions, on a décidé de prendre comme personnage principal une super-héroïne, qui incarne selon nous l'antithèse de la lâcheté, et de la montrer à une étape de sa vie où elle doit réellement faire preuve de courage en abandonnant une partie d'elle-même."

"On s'est vraiment interrogés sur cette notion de lâcheté, continue Martin Scali. Est-ce qu'on est lâche parce qu'on arrête de s'acharner, ou est-ce qu'on est lâche parce qu'on refuse de passer à autre chose ?"

De gauche à droite : Paul Van Haver, David Donatien, Luc Junior Tam, Yael Naim et Martin Scali. (© Juliette Gouret pour Konbini)

"Avancer par coup de cœur"

À y regarder de plus près, ce sublime court-métrage ne laisserait-il pas entrevoir, en filigrane, l'histoire personnelle de Paul Van Haver ? En effet, après le monstrueux succès de l'album Racine carrée, qui a mené son alter ego Stromae sur les scènes des plus grands festivals du monde, l'auteur-compositeur paraît aujourd'hui délaisser, tout comme la protagoniste de "Coward", sa cape d'interprète magique pour débuter une toute autre étape de sa vie.

Entouré de son éternel partenaire Luc Junior Tam, l'artiste belge compte désormais mettre son talent au service d'autres artistes à travers Mosaert, le label créatif et indépendant qu'il a créé en 2009. Après avoir conceptualisé l'aventure qu'ont été les deux albums du projet Stromae, Mosaert souhaite à présent prendre sous son aile de jeunes artistes issus des domaines de la musique, de l’audiovisuel ou encore du prêt-à-porter, comme le prouvent les collections capsules conçues par Coralie Barbier.

"Le clip de 'Coward', réalisé pour Yael Naim, s'inscrit complètement dans cette lignée, conclut Luc Junior Tam. C'est quelque chose qu'on a envie de refaire, mais pas non plus à la chaîne. On a vraiment envie d'avancer par coup de cœur."

À voir aussi sur konbini :