AccueilMusique

Après des années d’absence, Nessbeal fait son grand retour avec "Le Dem"

Publié le

par Jérémie Léger

Retour puissant de Nessbeal qui reprend le micro aux côtés de ZKR sur "Le Dem", 11 ans après son dernier album.

Après des années d’absence, Nessbeal fait son grand retour avec "Le Dem"

Celui-là, on ne l’attendait pas forcément, mais qu’est-ce qu’il fait plaisir ! Faites péter les bouchons, c’est le grand retour de Nessbeal ! Les amoureux de rap français le savent, le rappeur de Boulogne-Billancourt fait assurément partie du club malheureux des rois sans carrosse. Ces artistes talentueux qui, en dépit d’un succès d’estime, n’ont jamais obtenu la reconnaissance qu’ils méritent. Avec "Le Dem" en collaboration avec ZKR, le MC tapis dans l’ombre signe son premier clip en solo, onze ans après la sortie de son dernier album, Sélection Naturelle.

Sur une prod bien noire de SlemBeatz et DJ Bellek, il "fait ce qu’il sait faire" et kicke comme à sa grande époque dans un clip froid et sanglant, sous couvert de règlements de comptes à main armée. De son côté, ZKR fait le job et, fort d’un disque d’or pour son premier album Dans les mains, confirme avec panache les espoirs placés en lui. Mais aujourd’hui, c’est bien Nessbeal qui est sous le feu des projecteurs.

Nessbeal, éternel roi sans couronne

Rappeur emblématique des années 2000, celui qui se fait appeler M. Amnezia a sorti un total de quatre albums dans sa carrière. Quand bien même son premier disque sorti en 2006, La Mélodie des briques, soit considéré comme un classique du rap français, il n’a jamais percé aux yeux du grand public et n’a jamais obtenu le moindre disque d’or. Les poètes maudits ont la vie dure, hélas.

Mais s’il est si bon, pourquoi n’a-t-il jamais brillé dans les charts ? À ce sujet, nombreux s’accordent à dire que Nessbeal est arrivé à la mauvaise période. Dans la deuxième moitié des années 2000, le rap est en perte de vitesse et le positionnement du rappeur se situe aux antipodes de ce qui fonctionne. À cette époque, c’est le rap dit "conscient" d’artistes comme Médine et Youssoupha qui cartonnent sur les ondes. À l’inverse, le rap connoté très street que Nessbeal propose ne dépasse pas les oreilles des initiés, cela en dépit de la finesse de sa plume et de la qualité de ses textes. Résultat, même s’il s’est offert quelques sons diffusés en radio, à l’instar de "Ça bouge pas, "À chaque jour suffit sa peine" et "Ma Grosse", en collaboration avec OrelSan, son succès sera critique, mais ne sera jamais populaire.

Bien entendu, ce manque cruel de reconnaissance n’a pas empêché Nessbeal de garder le cap et d’être considéré par beaucoup de rappeurs et d’auditeurs de rap comme l’un des meilleurs MC de sa génération. À défaut de ne pas avoir sorti d’album depuis plus d’une décennie, il a tout de même distillé quelques couplets çà et là sur les projets de ses plus proches homologues. On pense à Mister You, Lacrim ou encore Jul sur le titre "Rentrez pas dans ma tête" sorti en 2020.

Avec ce nouveau duo avec ZKR, Nessbeal rebat donc les cartes et fait renaître les espoirs de ses fans au sujet d’un éventuel nouvel album cette année. Après tout, pourquoi pas ? Il ne serait pas le premier artiste à revenir sur le devant de la scène en 2022 après des années d’absence. N’est-ce pas Stromae ?

À voir aussi sur konbini :