AccueilMusique

Voici le classement des 10 artistes musicaux qui se sont le plus enrichis grâce aux NFT

Publié le

par Joséphine de Rubercy

Devant deadmaus5, The Weeknd a empoché plus de 2 millions de dollars, loin derrière le DJ 3LAU en tête de ce classement.

Si vous n’en avez pas encore entendu parler, il est temps de se mettre à la page. Les NFT sont le phénomène numérique de cette d’année. Que ce soit dans la musique, la photo, la vidéo ou le dessin, tous les domaines de l’art s’arrachent cette nouvelle cryptomonnaie depuis quelques mois. Vendus à des prix mirobolants, ces jetons non fongibles (non-fongible tokens en anglais) sont le nouvel eldorado des collectionneurs d’art… et une source de revenus inédite pour les artistes. Et le secteur musical n’échappe pas à la règle.

Une explosion des NFT dans la musique depuis février 2021

Depuis juin 2020, la journaliste musicale américaine Cherie Hue a cumulé des données et dressé des statistiques concernant la vente de ces jetons. Approximativement 150 artistes musicaux ont vendu un total de 55 000 NFT au cours de cette dernière année, ce qui a permis de générer 60,2 millions de dollars, dont 55,70 dollars seulement du 25 février au 25 avril 2021.

Music NFT market update, April 2021 || Water & Music

-> À lire aussi : "Vous allez bientôt devoir acheter votre musique avec cette cryptomonnaie"

Les NFT sont prisés dans l'électro

Parmi ces 150 artistes, l’écrasante majorité vient du genre électronique (80,7 %). En effet, dans le classement des 10 artistes qui se sont le plus enrichis grâce aux NFT, on retrouve huit artistes électro, un artiste pop et un rappeur.

Music NFT market update, April 2021 || Water & Music

1. 3LAU

C’est le DJ et producteur américain 3LAU qui arrive le premier. Grâce ses propres enchères appelées "Ultraviolet", il a vendu 5 900 NFT pour un prix moyen de 2 960 dollars par jeton, ce qui lui a rapporté près de 17,5 millions de dollars.

2. Grimes

Il est suivi par la musicienne, auteure et interprète de musique électronique canadienne Grimes, qui a quant à elle gagné 6 340 millions de dollars, en vendant 1 122 NFT pour un prix moyen de 5,60 dollars chacun.

3. Steve Aoki

En troisième position, on trouve le DJ et producteur américain d’origine japonaise Steve Aoki, qui a vendu ses 1 215 NFT au prix moyen de 3 511 dollars, et a donc gagné 4,2 millions de dollars.

4. The Weeknd

Aux marches du podium s’imposent l’auteur-compositeur interprète, musicien et producteur canadien The Weeknd. Le seul artiste pop de ce classement a gagné 2,2 millions de dollars, en facturant en moyenne 610 dollars les 3 758 NFT qu’il a vendus.

5. Odesza

Le cinquième artiste du classement est le groupe américain de musique électronique Odesza. Ils ont gagné 2,1 millions de dollars grâce aux 1 080 NFT qu’ils ont vendus, pour un prix moyen de 1 964 dollars le jeton.

6. Gramatik

7. Zedd

8. Snoop Dogg

9. deadmau5

10. Don Diablo

Music NFT market update, April 2021 || Water & Music

Les NFT, ou rendre les riches encore plus riches ?

Surtout, on constate que les NFT profitent aux artistes déjà célèbres, ayant déjà un capital financier important. Grimes, Steve Aoki et The Weeknd ont généré à eux trois plus de 80 % des 60 millions de dollars rapportés grâce à la vente de NFT au cours de cette dernière année (soit 48,6 millions de dollars).

Les analyses de Cherie Hue sont basées sur des données récoltées grâce à la surveillance des transactions ayant eu lieu sur 20 marchés en ligne comme Zora, SuperRare ou encore Curio, du 6 juin 2020 au 25 avril 2021. La journaliste américaine précise qu’il existe un facteur géographique dans cette étude "puisque la plupart des plateformes et des artistes étudiés viennent des États-Unis ou d’Europe". C’est dans ces deux parties de la planète que les artistes musicaux sont les plus riches et que les NFT se sont le plus développés dans ce secteur. Cela explique donc pourquoi les sommes investies dans les NFT sont aussi élevées et restent entre les mains d’une minorité.

Selon Cherie Hue, les acheteurs de ces œuvres d’art version numérique viennent en général de "communautés crypto de niche ultra-riches, […] des personnes déjà familières avec les aspects techniques du fonctionnement des cryptomonnaies et qui en détiennent suffisamment pour investir aisément des centaines de dollars dans des œuvres d’art numériques". Un fan moyen ne peut pas aujourd’hui se permettre d’acheter un NFT, puisque le prix de départ est de 685 dollars et que, bien souvent, les enchères font monter le chiffre au prix moyen de… 70 000 dollars le jeton. Rien que ça.

-> À lire aussi : "Les NFT nous filent la nausée"

À voir aussi sur konbini :