« POLO »- Young B

Cinq rappeurs coréens de la nouvelle génération à découvrir d'urgence

Voici le renouveau du hip-hop coréen, par de jeunes artistes qui brillent par leur originalité, à suivre de très près.

À la suite de succès de titres comme "It G Ma" de Keith Ape, ou le "Eung Freestyle", l’intérêt du public international pour le rap coréen n’a cessé de croître. Pour cause, les artistes locaux proposent une interprétation du hip-hop novatrice et originale, autant marquée par la culture locale que respectueuse de l’héritage américain.

Publicité

Si l’émergence de rappeurs en Corée du Sud ne date pas d’hier, le pays ayant été imprégné par la culture américaine dès les années 90, chaque génération a su renouveler la scène hip-hop locale, en apportant un vent de fraîcheur. Les artistes coréens font preuve d’une créativité géniale, en remodelant le hip-hop à travers le prisme de leur culture natale, donnant ainsi naissance à une musique qui ne se retrouve nulle part ailleurs dans le monde.

Si certains noms comme Jay Park ou Sik-K sont désormais familiers pour beaucoup, on vous propose une liste de cinq jeunes talents très prometteurs moins connus du grand public international, la relève du hip-hop coréen, à découvrir de toute urgence.

Woo Won-jae

"a fence"- Woo Won-Jae

Publicité

Et on commence fort, avec notre petit chouchou. Won-Jae fait son apparition dans le rap game en 2017, en participant à la sixième saison de Show Me the Money, une émission qui met en scène une compétition entre des rappeurs. Le jeune artiste décroche fièrement la troisième place du concours, se faisant ainsi remarquer des téléspectateurs mais également d’un certain Jay Park (ancien idol, et légende du hip-hop coréen), qui le signe alors dans son label, AOMG, dans la foulée.

Du haut de ses 23 ans, Won-jae incarne un renouveau du rap old school coréen, en le remaniant avec une musicalité versatile propre à la nouvelle génération. Excellent parolier, le jeune homme crée un univers hypnotisant et mélancolique, alimenté par des rimes au premier degré poignant, dont la justesse des mots fait mouche à chaque fois. Son flow nonchalant, porté par une voix paresseuse, mais ô combien expressive, ne manque jamais de happer l’esprit de l’auditeur.

Publicité

Young B

"POLO"- Young B

Comment parler de jeunes talents coréens sans évoquer Young B. À seulement 21 ans, le jeune homme est déjà considéré par beaucoup comme l'un des meilleurs rappeurs que la Corée ait jamais connu. Remarqué par ses multiples passages à la télé, et notamment l’émission Show Me The Money, alors qu’il n’était que lycéen, Hong-Won Yang, de son vrai nom, a ébahi aussi bien le public que ses aînés par sa maturité artistique et son sang-froid à toute épreuve. Il est aujourd’hui managé par le label Indigo Music.

Young B est certainement un des meilleurs kickeurs coréens, toutes générations confondues. Le jeune prodige fait à chaque fois preuve d’un sens du rythme sans pareil, en déchaînant un flow fluide qui coule de source, ponctué par des rebonds millimétrés. Véritable génie en herbe, Young B montre à chacune de ses phases ce que l’expression "cracher du feu" signifie. Typiquement, le genre de rappeur dont on ne peut que penser : "mais comment fait-il ? ".

Publicité

Leellamarz

Instagram @leellamarz

Si tous les rappeurs peuvent se proclamer artiste, peu représentent aussi bien ce titre que Leellamarz. Avant de se lancer dans le rap, le jeune homme embrassait une brillante carrière de violoniste, en obtenant notamment une bourse en 2017 pour aller étudier à la Manhattan School of Music.

En parallèle, Min-Kyum Kim (son vrai nom) s’éprend pour le hip-hop et réalise plusieurs mixtapes à partir de 2015. Ces projets, bien que connus de très peu d’auditeurs, rencontrent un succès d’estime auprès de quelques fans, si bien que le jeune homme se fait remarquer par The Quiett (un rappeur coréen de la première génération) qui le signe dans son label, Ambition Musik, en 2019.

Lellamarz est un artiste polyvalent par excellence, faisant preuve d’une versatilité musicale inédite. S’il lui arrive de kicker, son style musical se rapproche souvent plus du R’n’B voire de la pop. Cependant, sa façon d’écrire reprend indéniablement les codes du rap, que le jeune artiste renouvelle avec talent. Lellamarz propose une musique moderne et innovante qui ne s’embarrasse pas de respecter les frontières entre les genres.

Ash Island

Instagram @ash.island

Un autre talent prometteur du label Ambition Musik : Ash Island, du haut de ses 20 ans, n’a absolument pas à pâlir devant ses aînés. Jin-Yeong Yun a fait sa première apparition auprès du public en 2018 en participant à la deuxième saison de School Rapper, une émission dont le but est de dénicher des rappeurs talentueux parmi des lycéens.

Ash Island incarne parfaitement tout le meilleur des rappeurs de sa génération. Une musique colorée, avec des mélodies toujours soignées qui rappellent grandement ce qui se fait outre Pacifique, mais agrémentées de la douceur typique des artistes coréens. Le rap d’Ash Island est avant tout esthétique, un style virevoltant et rempli d’énergie qui respire la jeunesse.

Jvcki Wai

Instagram @jvckiwai

"Tu as dit que le succès d’une rappeuse ne dure que deux ans", déclare Jvcki Wai dans le morceau "Dding". La jeune femme de 23 ans se pose fièrement en tant qu’exception à la règle. Après ses débuts en 2016, elle intègre Indigo Music (le même label que Young B) en 2018, avant de le quitter en 2019, se relançant ainsi en indépendante. En imposant un style réellement unique et inédit, la jeune artiste fait office d’ovni dans tout le paysage musical coréen.

Lorsqu’on écoute pour la première fois un titre de Jvcki Wai, on ne comprend rien, on ne sait pas à quoi on a affaire, on se demande presque si c’est une blague. Et pourtant, la voix enfantine de la rappeuse se révèle terriblement addictive, et ses mélodies s’ancrent profondément dans notre tête. Peu importe le morceau, si c’est Jvcki Wai qui est au refrain, ce sera forcément bien.

Par Hong-Kyung Kang, publié le 10/04/2020