©Cover « Closer to Grey »

Chromatics est de retour avec un premier album en sept ans

Le groupe américain a dévoilé par surprise un nouveau disque cette nuit, intitulé Closer to Grey. Son premier album depuis 2012.

Enfin. Alors que son dernier album remontait à 2012, le groupe américain Chromatics vient de publier cette nuit, par surprise, un nouveau disque. Closer to Grey prend ainsi la tant attendue succession du très bon Kill for Love, paru il y a maintenant sept ans. Bien qu’ayant publié plusieurs EP au cours de cette période, il s’agit d’un véritable soulagement pour le collectif, dont les productions musicales ont massivement investi des séries telles que Bates Motel, Gossip Girl, Riverdale, 13 Reasons Why ou encore Twin Peaks, après des années laborieuses.

Publicité

Des circonstances difficiles puisque Chromatics avait initialement annoncé en décembre 2014 que son nouvel album s’appellerait Dear Tommy et serait commercialisé "prochainement". Les singles "Shadow", "In Films", "Just Like You", "I Can Never Be Myself When You’re Around" et le titre éponyme "Dear Tommy" avaient même été publiés (mais ne sont plus disponibles sur Internet à ce jour).

Seulement, comme l’a révélé le manager du collectif quelques années plus tard, Johnny Jewel, membre du groupe, a détruit toutes les copies physiques de l’album en janvier 2016, après une expérience de mort imminente. Soit pas moins de 15 000 CD et 10 000 vinyles dans les locaux de leur label.

Une histoire surréaliste, probablement l’une des plus incroyables de ces dernières années, mais bel et bien réelle. Une version réenregistrée de ce même album aurait été ensuite "presque achevée". L’année dernière, Chromatics a sorti le single "Black Walls" et annoncé la sortie de Dear Tommy pour l’automne, mais le projet n’a toujours pas vu le jour. Du moins aux yeux des fans du groupe.

Publicité

C’est donc avec un tout nouveau projet que Ruth Radelet, Adam Miller, Nat Walker et Johnny Jewel effectuent leur grand come-back ce mercredi 2 octobre. Et cela démarre avec un clin d’œil appuyé à Paul Simon et Arthur Garfunkel dès la première track, une cover du célèbre "The Sound of Silence" de l’iconique duo.

On retrouve également une autre reprise, "On the Wall" de The Jesus and Mary Chain, sur la dixième piste de l’album. L’ensemble, bien plus court que son prédécesseur (environ trois quarts d’heure), se révèle toujours aussi envoûtant, lancinant et électrique, bien que totalement différent des singles parus auparavant. La voix subtile de Ruth Radelet y excelle toujours autant.

Publicité

Il semble donc que le groupe soit parti sur un nouveau concept après ce chapitre mouvementé, même si une première version du titre éponyme "Closer to Grey" a été mise en ligne en 2015, et que le projet a donc été mûrement réfléchi plusieurs années durant, comme le relatent nos confrères de Rolling Stone.

Comme l’indique le chiffre romain VII sur la cover de ce nouvel effort, Closer to Grey est – aux yeux du groupe – le septième album de la discographie de Chromatics. Kill for Love étant leur cinquième, cela veut dire qu’ils considèrent le mystérieux Dear Tommy comme le sixième. En espérant que celui-ci puisse être publié un jour. Même si l’important est ailleurs. "Music is medicine", comme aime à le rappeler Johnny Jewel.

Publicité

Chromatics se produira bientôt en France, à l’occasion du Pitchfork Music Festival à Paris.

Par Guillaume Narduzzi, publié le 02/10/2019

Copié

Pour vous :