AccueilMusique

Chance the Rapper donne un million de dollars aux écoles publiques de Chicago

Publié le

par Chayma Mehenna

Amoureux de sa ville, Chance the Rapper ne cesse de prendre des initiatives pour favoriser son développement et aider ses citoyens. Sa dernière action en date : donner 1 million de dollars aux écoles publiques de la ville. 

Chance the Rapper est plutôt du genre à ne pas tenir très longtemps assis sur une chaise. Chaque semaine, son nom apparaît dans la presse, pour une raison ou une autre. Il y a quelque temps, la presse locale s’excitait autour de la préface de A People’s History of Chicago de Kevin Coval, un livre racontant comment le hip-hop s'inscrit dans l'histoire de Chicago, rédigée par ses soins.

Dernièrement, la soirée des Grammy Awards a offert à l'artiste une opportunité de s'impliquer une nouvelle fois pour sa ville adorée et il n'a pas manqué de la saisir. Ainsi que le rapporte le Washington Post, Bruce Rauner, gouverneur républicain de l'Illinois, avait félicité le rappeur sur Twitter pour son titre de meilleur nouvel artiste de l'année. Chance the Rapper a sauté sur l'occasion pour proposer une rencontre au gouverneur afin de discuter d'éducation. De cet entretien, qui s'est tenu vendredi 3 mars, le musicien est sorti déçu. C'est ce qu'il a expliqué lundi lors d'une conférence de presse à l'école primaire Westcott, à deux pas de là où il a grandi, faisant part de sa frustration.

"Fais ton boulot", voilà ce qu'il avait à dire à l'homme politique dont les propositions, pour sortir de la crise que connaît le système scolaire public de la ville, sont restées trop vagues. Finalement, la nécessité d'agir sans attendre une prise de décision des instances locales s'est imposée à Chance the Rapper. Le musicien a ainsi annoncé donner aux écoles publiques de la ville un million de dollars (environ 950 000 euros). Cet argent, il l'espère, aidera particulièrement à développer les programmes d’art de la ville. Une somme qui servira en réalité, selon le rappeur, à compenser un programme de financement de 215 millions de dollars (environ 190 millions d'euros) auquel s'était opposé le gouverneur, explique NBC.

Le rappeur invite ses fans à se mobiliser

Derrière ce don, l'inquiétude d'un père : "Je suis là parce que je suis un père", a déclaré Chancellor Bennett (le vrai nom du rappeur) devant les journalistes en sortant du bureau du gouverneur. En effet, Chance "s'occupe de l’aide aux devoirs" car "la ressource la plus importante de Chicago sont les enfants". Cet somme, issue de la vente de places de concerts, n'est qu'un début puisque le rappeur a annoncé que sa fondation SocialWorks avait lancé un appel aux dons et qu'il reverserait lui-même 10 000 dollars tous les 100 000 dollars récoltés. Il invite donc tous ses fans à se mobiliser, à faire un don et à s'impliquer pour que tous les enfants de Chicago aient accès à une bonne éducation.

Pour Chance, la conviction politique, l’intérêt civique local, c’est une affaire de famille : son père travaillait aux côtés de l’ancien maire de Chicago, Harold Washington, et de l’ancien sénateur Barack Obama. À présent directeur adjoint du staff du maire Rahm Emanuel, Ken Williams-Bennett rêvait que l'un de ses fils suive ses traces et s’engage pour la ville et ses citoyens. Si ses deux fils sont devenus rappeurs, il peut être fier de sa progéniture, qui n'hésite pas à agir pour ses concitoyens.

Si nombreux sont les musiciens qui, lorsqu'ils connaissent le succès, s’envolent pour d'autres cieux, Chance the Rapper, lui, aime sa ville et il ne l'abandonnerait pour rien au monde.

À voir aussi sur konbini :