AccueilMusique

Sur YouTube, la chaîne Majestic Casual renaît de ses cendres

Publié le

par Rachid Majdoub

Une semaine tout pile après avoir été supprimée par YouTube pour non-respect de droits d'auteur, la chaîne musicale Majestic Casual est de retour.

Retour sept jours en arrière. Le 24 novembre au matin, nous découvrions la triste nouvelle : plus de chaîne Majestic Casual sur YouTube. Voici la page qui s'affichait, et son message :

Le compte de Majestic Casual a été clôturé, car nous avons reçu, à plusieurs reprises, des réclamations de tiers pour atteinte aux droits d’auteur concernant le contenu publié par cet utilisateur.

(Capture d'écran YouTube)

Avec la chaîne de découvertes musicales créée par une poignée de passionnés allemands en 2011, une tonne de remixes, mashups et autres versions arrangées, mais aussi près de 900 millions de vues (!) et quelque 2,6 millions d'abonnés (! bis) partaient alors en fumée.

Une fumée qui aura mis quelques jours à se dissiper : aujourd'hui, Majestic Casual renaît de ses cendres et réouvre ses portes.

Thank you all for the support the last couple of days!! <3Beats by ESTA. - Feathers (ft. JBird)https://www.youtube.com/watch?v=_ZlouuwUHuo

Posté par Majestic Casual sur lundi 30 novembre 2015

Et n'ayez crainte : son contenu est toujours là. Les fondations n'ont pas bougé.

La raison de la suppression

Maintenant, penchons-nous sur la raisons de la suppression de la chaîne. Avec comme seule information "des réclamations de tiers, à plusieurs reprises", une première hypothèse se profilait : des labels ou maisons de disques ou même artistes auraient pu réclamer leur dû suite à une atteinte de la part de Majestic aux droits d'auteur de certains de leurs titres, utilisés dans un remix par exemple.

Cette supposition aurait été peu probable compte-tenu de la longévité de Majestic qui implique une certaine rigueur par rapport aux droits d'auteur. La deuxième hypothèse ? La chaîne aurait été la cible d'une campagne de dénigrement par des sources encore inconnues.

Ces deux raisons ne tiennent pas la route : selon une source proche des fondateurs de la chaîne populaire, la suppression de la chaîne n'aurait rien à voir avec la musique, mais avec... l'image.

L'esthétique simple, accrocheuse et dépaysante élaborée par Majestic pour habiller sa riche bibliothèque musicale implique de nombreuses photographies. Certains photographes ont porté réclamation à YouTube, signalant une utilisation non-autorisée de leurs clichés. Tout simplement.

Quoi qu'il en soit, l'histoire se termine bien : la playlist de votre été est de retour pour réchauffer vos journées d'hiver.

À voir aussi sur konbini :