AccueilMusique

De Paris à Marseille, Spotify cartographie les artistes écoutés par les Français

Publié le

par Théo Chapuis

Le géant du streaming Spotify tente d'établir une gigantesque playlist qui se veut emblématique de près de 1000 métropoles à travers le monde. Focus sur les différentes villes de France.

"50 000 000 de fans d'Elvis ne peuvent pas se tromper", caracolait un fameux album du roi du rock'n'roll en novembre 1959. On ne serait pas surpris si Spotify nous jouait le même refrain avec ses nouveaux chiffres de juin 2015, sur l'air du "75 millions de fans de Spotify (dont 20 millions d'abonnés payants) ne peuvent pas se tromper", eux non plus.

Forte de sa résilience face aux nouveaux concurrents Tidal et Apple Music, la plateforme de streaming a développé une chouette carte interactive afin de localiser les plus grands succès écoutés via son flux. "Vous pouvez cliquer sur près d'un millier de villes pour écouter une playlist des titres les plus distinctement appréciés là-bas", explique fièrement un communiqué du service originaire de Suède.

Nota bene : notez que ces playlists ne sont pas nécessairement les chansons les plus écoutées dans un endroit où un autre ; Spotify a dressé ses playlists suivant "la musique que les auditeurs de chaque ville écoutent pas mal, mais surtout celle que les gens des autres villes n'écoutent pas trop".

Des playlists qui sont donc supposées représenter les goûts des habitants d'une ville en particulier – et pas des autres. Une sorte de liste de lecture emblématique de votre ter-ter, quoi ! Ajoutons que ces playlists sont updatées "deux fois par mois". On vous laisse tenter l'aventure par vous-mêmes...

... Mais on ne va pas vous laisser comme ça. On a regardé l'étude de Spotify d'un peu plus près. Et si "près d'un millier de villes", c'est un peu trop de données à vérifier pour votre serviteur, rien de plus simple que de la jouer chauvins : Konbini s'est penché sur la France métropolitaine exclusivement, forte des données de 21 métropoles.

Lille, Marseille, Strasbourg... pas de surprises

Pour une centaine de titres à chaque fois, la playlist de Lille comporte un grand nombre de titres de Nekfeu, le duo Bigflo et Oli, Gradur, mais aussi de la révélation Jeanne Added ou des poids lourds The Do. Pendant ce temps, à Marseille, on penche plutôt pour Jul, Alonzo, Lacrim, mais aussi dans une moindre mesure pour Nekfeu, Bigflo et Oli et Gradur. Booba, Soprano et Maître Gims se détachent aussi de la playlist avec au moins trois titres chacun. Echappé du hip-hop, on croise plusieurs fois les inoffensifs Louane ou Kendji Girac.

Côté grand Est, pas de surprise : à Strasbourg, on écoute Nekfeu, Lacrim, Bigflo et Oli, mais aussi Set&Match, Gradur, Booba, Kaaris, Soprano. Apparemment, la domination du rap sur Spotify en France n'est pas à remettre en cause. Un constat qui se confirme moins à Bordeaux où on écoute aussi les re-stas que sont sur la plateforme Nekfeu et Bigflo et Oli, mais proportionnellement moins de rap qu'ailleurs : Fakear, Fréro Delavega, Louane, Izia et Brigitte, du haut de leur street credibility inexistante, caracolent en tête des écoutes.

Nekfeu, Bigflo et Oli, Lacrim... Non, rien de nouveau sous le soleil de Grenoble, et donc pas de surprise non plus, avec toujours les mêmes titres en tête des écoutes choisies par Spotify, notamment pour des artistes dont seuls un ou deux titres figurent dans la collection (comme "Art Counter" de nos amis de Part-Time Friends, que nous vous avons dévoilé sur Konbini en premier).

Un petit saut jusqu'à Caen, fière de sa scène pop... mais d'une playlist encore une fois semblable à celle de Grenoble, proche de celle de Strasbourg... et des autres grandes villes étudiées jusqu'ici. Donc pas si pop. Toulouse, Nantes, Montpellier, Nancy – pas de différence hyper notable non plus entre les autres cités de l'Hexagone.

Étonnamment, c'est à Paris qu'on découvre la playlist la moins hip-hop : Green Ribbon, Jeanne Added, Jeff Herge, Sweet Energy, Roger Drinkall ou encore David Poleri semblent attester du règne de la musique électronique pour danser qui rythme Paris intra-muros.

Analyse pas si distincte que ça

Conclusion : une seule playlist qui change vraiment sur une plus d'une douzaine étudiées en France métropolitaine. Des titres bien souvent en lien avec le top des charts, donc en lien avec l'actualité des sorties, même si on retrouve quelques surprises...

Reste que cette expérience donne une playlist assez éclatée qui vous gardera à l'abri de ne pas savoir ce que vos voisins écoutent en ce moment. L'analyse "distinctive" de Spotify marche sans doute d'un pays à l'autre, mais pour ce qui est des villes d'un même Etat, c'est moins certain. Mais est-ce la faute de la drôle de méthodologie du service ou du conformisme des écoutes des auditeurs ? A vous de voir.

Un travail plus pertinent il y a un an

En avril 2014, on vous partageait une cartographie réalisée par le magazine Dum Dum via des données communiquées par, encore une fois, Spotify. De ces top dix, il en ressortait une certaine cohérence nationale : on retrouvait sur le podium des onze plus grandes villes de France les mêmes noms, entre Daft Punk, Stromae et le duo Macklemore & Ryan Lewis.

Pour découvrir les titres les plus écoutés sur Spotify sur toute l'année 2014, c'est par ici

À voir aussi sur konbini :