AccueilMusique

Pourquoi le nouveau clip de Cardi B fait parler de lui ?

Publié le

par Pénélope Meyzenc

©Youtube – Cardi B

La rappeuse n'a pas hésité à répondre sur son compte Instagram.

Immersion dans le manoir de la féminité : le clip de Cardi B et Megan Thee Stallion divise. Annoncé quelques jours avant sa sortie, ce nouveau titre paru vendredi 7 août a connu un succès immédiat. "WAP" a fait ses débuts en numéro 1 sur Spotify et Apple Music aux États-Unis. La vidéo, signée Collin Tilley, a enregistré plus de 26 millions de vues au cours de ses premières 24 heures sur YouTube, connaissant le meilleur démarrage d’une collaboration entièrement féminine sur la plateforme. 

Cardi B revient ainsi après neuf mois d’absence accompagnée d’un autre grand nom du rap féminin, Megan Thee Stallion, pour un retour particulièrement remarqué. Avec "WAP" pour "Wet Ass Pussy", ces deux artistes spécialistes du genre offrent des images sexy et des paroles provocatrices qui ont divisé les internautes. Qu’il s’agisse de leur public masculin ou féminin, les avis sur leur ode à la féminité moderne divergent.

Dans cette production très américaine, on retrouve en effet les deux jeunes artistes dans des rôles de femmes sensuelles et indomptables. C’est d’ailleurs entourées d’animaux sauvages qu’elles déambulent dans une immense demeure dont la décoration symbolise la sensualité. Cette vidéo met en scène uniquement des personnages féminins qu’elles veulent libérés comme Megan et Cardi B, mais aussi d’autres sex-symbols comme Normani, Rosalía, Mulatto, Sukihana, Rubi Rose et Kylie Jenner. L’apparition de la plus petite des sœurs Kardashian n’a d’ailleurs pas convaincu tous les internautes. Une pétition a en effet été lancée pour demander le retrait de son apparition pour différentes raisons et notamment l’inutilité de sa séquence pour la vidéo, et compte déjà près de 65 000 signataires. 

Quoi qu’il en soit, ces femmes sûres d’elles et sexy n’hésitent pas à jouer la carte de la provocation pour affirmer leur liberté. Les deux rappeuses souhaitaient ainsi s’opposer au stéréotype de la femme soumise, assumant tant leur sensualité que leur sexualité. Le premier couplet en est témoin, Cardi chante : "Je ne cuisine pas, je ne nettoie pas - Mais laissez-moi vous dire comment j’ai eu cette bague". Elles affirment vouloir déconstruire les stéréotypes. Mais cette prise de position n’a pas fait l’unanimité. Les tenues, chorégraphies et paroles provocantes ont choqué, faisant oublier parfois le talent des deux jeunes femmes. 

Plusieurs politiques, comme la candidate américaine à la Chambre des représentants Angela Stanton-King et l’ancienne candidate au Congrès DeAnna Lorraine, ont estimé que le message du clip était particulièrement choquant et ramenait les femmes dans le passé "de 100 ans".

Un autre politicien, James P. Bradley, a quant à lui affirmé que "Cardi B et Megan Thee Stallion sont la preuve de ce qu’il se passe lorsque les enfants sont élevés sans Dieu et sans une figure paternelle forte" : une déclaration au message patriarcal assumé extrêmement controversée, d’autant que le père de Megan est décédé quand elle avait 15 ans. Ces critiques extrêmes ont fait naître tout un débat sur les réseaux sociaux. 

Cette réappropriation par les deux rappeuses de l’image de la femme hypersexualisée dans le milieu de la musique actuelle dérange. Pourtant aujourd’hui, les clips provocateurs ne manquent pas mais lorsqu’il s’agit de deux célèbres protagonistes femmes, la chronique s’offusque, jusqu’à toucher la politique conservatrice américaine.

Que l’on adhère ou non à ce style parfois too much, on peut tout de même souligner que ces remarques ont été faites à l’égard de deux femmes par des personnes qui ne semblaient jusqu’alors pas dérangées par l’enchaînement de provocations de certains artistes masculins. Étonnamment, ces mêmes critiques ont plus rarement été prononcées pour des clips où des femmes sensuelles et sexy n’apparaissaient qu’au second plan, pour mettre en valeur ces artistes hommes. Quand des danseuses hypersexualisées twerkent pour un rappeur, peu semblent s’offusquer mais lorsque deux rappeuses populaires le font pour assumer leur sexualité, l’ensemble est tout de suite plus polémique.

Cardi B a souhaité répondre aux critiques de certaines femmes en story sur son compte Instagram. Elle a notamment tenté d’expliquer celles-ci par l’impact des préjugés patriarcaux qui dictent aujourd’hui encore la manière dont une femme est censée s’habiller, danser ou se comporter. Elle a finalement argué que déconstruire les préjugés ne la faisait en rien tomber dans un comportement dégradant.

La jeune femme a également expliqué son point de vue sur la cause féministe dans la musique dans une interview donnée pour Apple Music. 

Quoi qu’il en soit, les critiques à l’égard de cette production ne semblent pas ébranler la confiance de ces deux stars du rap qui ne cessent de monter. 

À voir aussi sur konbini :