Cardi B et les City Girls mettent le twerk à l’honneur comme jamais

Avec plus de fesses, plus d’action, plus de cascades et donc plus de pouvoir.

Le subversif duo City Girls a défrayé la chronique en 2018. Provocatrices, extrêmes et sans artifice, les deux rappeuses de Miami se sont offert le luxe d’être soutenues par Drake, Migos, Cardi B et 21 Savage. Alors que la moitié du groupe, JT, purge une peine de prison pour fraude depuis juillet 2018, Yung Miami continue de promouvoir avec force Girl Code, leur album sorti en novembre dernier.

À voir aussi sur Konbini :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Sur ce disque, leur deuxième projet de l’année, les City Girls marquent les esprits avec des titres arrogants et puissants comme "Clout Chasin" ou "Season" avec Lil Baby. Mais c’est surtout leur explosive collaboration avec Cardi B qui avait laissé tout le monde sur le carreau, "Twerk", qui est un hymne à l’empowerment féminin par le biais du remuage athlétique de fessier.

Désormais considéré comme un art, le twerk est devenu indispensable à tout clip de rap qui se respecte. La vidéo de ce morceau mastodonte se devait donc d’être spéciale, hors normes. Pour ce faire, Yung Miami avait carrément lancé un concours de la plus grande twerkeuse du monde sur ses réseaux. Les candidatures ont été très nombreuses.

Publicité

Ainsi, le résultat devant la caméra est une suite disruptive de mouvements incroyables, de peintures félines sur corps et de grosses montées d’adrénaline. Tout est poussé à son paroxysme dans une véritable compétition qui fait penser aux battles de breakdance ou aux bagarres de gangs, selon la perspective.

Yung Miami et Cardi B se donnent, elles aussi, au milieu de ce casting exclusivement féminin, qui symbolise une prise de pouvoir totale de la femme. Souvent décrié, présenté comme avilissant, le twerk est pourtant une marque forte d’indépendance. En se présentant presque comme des catcheuses qu’on croirait tirées de la série GLOW, elles s’affranchissent des hommes, ne sont plus dans la séduction mais dans une communion fun et libératrice.

Publicité

Ce véritable hommage à la culture du twerk se poursuit d’ailleurs avec le clin d’œil du refrain. En reprenant le classique "Choppa Style" de Choppa et Master P, les City Girls et Cardi B reviennent aux racines de la musique bounce de la Nouvelle-Orléans, conçue pour les énormes block parties de l’époque, qui mélangent sound system jamaïcain et strip club à ciel ouvert.

En allant plus loin, les trois rappeuses célèbrent même une véritable culture de la danse et de la musique bass au sens plus large, notamment magnifiée par 2 Live Crew, un groupe subversif des années 1980 qui venait de… Miami. "Twerk" est donc la réponse féministe à "Me So Horny", 30 ans après. L’histoire de la musique n’est qu’une grande boucle cohérente.

Par Aurélien Chapuis, publié le 17/01/2019

Copié

Pour vous :