AccueilMusique

"Déprimée" et "traumatisée", Britney Spears demande à la justice de lever sa tutelle

Publié le

par Hong-Kyung Kang

©Instagram/Britney Spears

"Je veux juste reprendre ma vie." La chanteuse a parlé pour la première fois au tribunal de la tutelle abusive de son père.

Se disant "déprimée" et "traumatisée", la chanteuse Britney Spears a demandé mercredi à un tribunal de Los Angeles de lever la tutelle dont elle fait l’objet depuis 2008, qui la prive d’une grande part de son autonomie. "Je veux juste reprendre ma vie, ça fait treize ans et ça suffit", a lancé la pop star qui s’exprimait lors d’une audience menée via Internet.

Britney Spears a parlé de manière ininterrompue pendant plus d’une vingtaine de minutes pour demander à la juge Brenda Penny de lever cette mesure judiciaire, qui lui fait selon elle "plus de mal que de bien". "Je pense vraiment que cette tutelle est abusive", a-t-elle lancé. "J’ai dit au monde que je suis heureuse et que je vais bien" mais "je suis traumatisée", a ajouté l’artiste de 39 ans. "Je ne suis pas heureuse, je ne peux pas dormir. Je suis tellement en colère", a-t-elle insisté, assurant "pleurer tous les jours".

Britney Spears a été placée sous tutelle en 2008. Les conditions en sont très strictes et stipulent que les décisions concernant la chanteuse sont prises notamment par son père, Jamie Spears. Ces dispositions ont été vivement contestées ces dernières années et l’avocat de Britney Spears a récemment demandé au tribunal de remplacer Jamie Spears par sa tutrice professionnelle. La chanteuse a d’ailleurs critiqué mercredi l’attitude de sa famille, dont son père, dans ce dossier. "Ma famille n’a rien fichu du tout", a-t-elle affirmé.

Son avocat commis d’office, Samuel Ingham, avait déjà affirmé devant le tribunal que la chanteuse avait "peur de son père", mais c’est la première fois que la jeune femme tient des propos aussi virulents en public. Dans une brève déclaration lue devant le tribunal, Jamie Spears a dit être "désolé de la voir dans une telle souffrance" et affirmé qu’il aimait "beaucoup" sa fille.

Bien qu’occasionnellement présente sur les réseaux sociaux pour garder le contact avec ses fans, la star s’était jusqu’à présent abstenue d’aborder en public sa tutelle ou ses relations difficiles avec son père. Elle a dit mercredi à la juge qu’elle ignorait avoir le droit de demander la levée de cette mesure.

Selon des documents judiciaires cités par le New York Times, Britney Spears a toutefois exprimé à plusieurs reprises une nette opposition aux conditions de son régime de tutelle. "Elle a déclaré qu’elle avait le sentiment que la tutelle était devenue un moyen de contrôle oppressant à son encontre", écrit dans un rapport daté de 2016 un enquêteur judiciaire chargé du dossier.

Britney reçoit le soutien de nombreuses célébrités

Suite à cette audience, de nombreuses célébrités ont exprimé leur soutien à la chanteuse sur les réseaux sociaux. Justin Timberlake, ancien compagnon de Britney Spears, qui a été vivement critiqué pour son comportement envers elle après leur rupture, a ainsi posté un message de soutien sur Twitter :

"Après ce qu’on a vu aujourd’hui, nous devrions tous soutenir Britney en ce moment. Malgré notre passé, bon ou mauvais, et peu importe de quand il date… ce qui lui arrive n’est pas juste. Aucune femme ne devrait être empêchée de prendre des décisions à propos de son propre corps."

D’autres personnalités, telles que Mariah Carey, Khloé Kardashian, Halsey ou Rose McGowan, ont partagé des messages encourageant la pop star :

"On t’aime Britney ! Reste forte."

"Personne ne devrait être traitée ainsi. Reste forte Queen ! Tu mérites mieux."

"Bénie soit Britney, et j’espère de tout mon cœur qu’elle sera libérée de ce système abusif. Elle le mérite plus que tout. J’admire son courage de s’exprimer pour elle aujourd’hui."

"Une victoire pour une femme, est une victoire pour tout le monde. Une victoire pour un être humain est une victoire pour tout le monde. Que la liberté retentisse !"

Konbini avec AFP 

À voir aussi sur konbini :