Vidéo : Black Thought, la légende de The Roots, a signé le freestyle de l’année

Posez-vous dix minutes et appréciez l’aisance au micro d’un maître du freestyle : Black Thought, du mythique groupe de Philadelphie The Roots.

Dans le milieu ultra-concurrentiel du rap US, Black Thought est ce que l’on peut appeler un patron. Cofondateur du légendaire groupe de Philladelphie The Roots avec Questlove, Tariq Luqmaan Trotter (de son vrai nom) est connu depuis près de trente ans pour sa technique acérée au micro, ses schémas de rimes multisyllabiques, et surtout pour ses performances live incroyables. Une maîtrise qu’il a une nouvelle fois prouvée il y a quelques jours avec un freestyle d’anthologie de plus de dix minutes craché sur les ondes de la radio new-yorkaise Hot 97. Si en l’invitant dans son émission, le vétéran des DJ Funkmaster Flex était probablement préparé à recevoir une claque "lyricale", pas sûr qu’il s’attendait à une telle puissance de frappe.

Publicité

Black Thought en totale roue libre

Publicité

Le freestyle, ou l’art de débiter ou d’improviser un rap sans réelle structure sur une instrumentale, est un exercice particulièrement apprécié des MC mais nombreux sont ceux qui s’accompagnent de leur téléphone portable ou d’une feuille de papier pour ne pas perdre le fil de leur texte. Pour Black Thought, tout cela n’est que du superflu : ainsi, pendant une dizaine de minutes, le rappeur nous éblouit de son génie technique, en enchaînant des punchlines toute plus incroyables les unes que les autres, autant sur la forme que sur le fond.

Forcément, la prouesse n’a pas manqué d’être acclamée sur les réseaux sociaux. D’un côté, des auditeurs subjugués et, de l’autre, bon nombre de ses confrères rappeurs qui se sont empressés de saluer la performance verbale du taulier. Sans oublier les médias spécialisés qui, quant à eux, n’ont pas hésité à parler de "freestyle de l’année". Le buzz était d’ailleurs si fort que Black Thought a été invité dès le lendemain sur le plateau du Tonight Show, la fameuse émission de Jimmy Fallon. "J’avais prévu de monopoliser le micro un quart d’heure, mais on ne m’a laissé que dix minutes", a confié le rappeur. Impressionné par la chose, Jimmy Fallon s’est d’ailleurs amusé à dérouler un interminable parchemin sur lequel était écrite l’intégralité des paroles de ce freestyle. L’artiste lui-même a l’air de ne pas en revenir, c’est dire.

Publicité

Par Jérémie Léger, publié le 18/12/2017

Copié

Pour vous :