AccueilMusique

Black Lives in Music : l’initiative lancée pour lutter contre le racisme dans la musique

Publié le

par Joséphine de Rubercy

Black Lives in Music

Initiée le lundi 15 mars, cette nouvelle organisation promet "un changement positif et durable" dans l’industrie musicale.

Voilà une promesse qui nous fait espérer. On se souvient tous du "Black Out Tuesday", ce jour où, en juin dernier et suite à la mort de George Floyd, toute l’industrie musicale avait posté un carré noir sur Instagram pour protester contre le racisme et les violences policières. S’était alors posée la question de comment changer les choses concrètement pour que ce symbole ne reste pas sans suite. Jusqu’à ce 15 mars, silence radio, ou presque.

Ce lundi, un premier jalon a enfin été posé. Une initiative britannique a été lancée, visant à promouvoir les musiciens et professionnels noirs dans l’industrie de la musique. Intitulée Black Lives in Music (BLIM), cette organisation a été cofondée par Charisse Beaumont, experte en stratégie de marque musicale et administratrice de Help Musicians, aux côtés du musicien et professeur Roger Wilson, qui a notamment travaillé avec James Brown et Dame Shirley Bassey.

Les organisateurs souhaitent susciter un changement significatif dans ce secteur. Leur objectif est de "collaborer avec tous les agents de l’industrie musicale britannique et parvenir à l’égalité pour personnes de couleur afin qu’elles puissent s’exprimer dans tous les genres de musique et dans tous les domaines de cette profession", comme indiqué sur le site Internet. BLIM travaillera ainsi avec des festivals, des orchestres, des opéras, des collectifs de musiciens, des universités, des conservatoires et des organismes professionnels.

D’après son communiqué de presse, l’initiative cherche à offrir des opportunités aux musiciens au niveau local, soutenir et donner plus de visibilité aux artistes noirs et défendre l’égalité dans l’industrie musicale. BLIM a d’ailleurs élaboré une charte en dix étapes exhortant tous les organismes du secteur à lutter eux aussi contre le racisme systémique et à refléter la diversité de la population britannique.

Collecter les données pour mieux agir

Pour mener sa mission, l’organisation a prévu de lancer la "BLIM Experience Survey", une importante collecte de données passant par de nombreux sondages et une grosse enquête dans le milieu musical. Le but est de donner la parole aux personnes noires et d’étudier les problèmes auxquels elles sont confrontées comme la discrimination raciale, une mauvaise santé mentale, une absence de bien-être et des disparités économiques. Les résultats seront publiés dans le premier rapport annuel de BLIM en mai 2021. La directrice générale, Charisse Beaumont, a expliqué cette démarche :

"Nous réunissons tous les musiciens noirs et les professionnels de la musique pour cette recherche afin de créer le changement. Votre participation fera de ces données, qui n’existent pas actuellement, la base de données la plus puissante sur les musiciens noirs dans le monde qui sera utilisée pour conduire un changement positif et durable."

Mis en lumière durant l’été 2020, le mouvement Black Lives Matter est depuis sur toutes les lèvres et ne cesse de prendre de l’ampleur. Il était encore célébré le week-end dernier lors des Grammy Awards, notamment avec le prix de la chanson de l’année remis à H.E.R pour son titre "I Can’t Breathe", en référence aux derniers mots prononcés par George Floyd avant de mourir suite à son interpellation par plusieurs policiers à Minneapolis. Aujourd’hui, nombreux sont les artistes qui soutiennent ce mouvement à travers leur musique. Pour autant, du côté de l’industrie musicale, très peu d’initiatives à grande échelle n’avaient été lancées ou concrétisées jusqu’ici.

À voir aussi sur konbini :