© GRAMMYS

Billie Eilish a marqué l'histoire aux Grammy Awards 2020

La soirée a été ponctuée par les premières récompenses de Tyler et J. Cole ainsi que les hommages à Nipsey Hussle et Kobe Bryant.

La cérémonie des Grammy Awards 2020 fut historique en bien des points. Et Billie Eilish a encore une fois raflé les honneurs avec quatre récompenses parmi les plus convoitées : Album de l’année (pour When We All Fall Asleep, Where Do We Go?), Chanson de l’année ("Bad Guy"), Enregistrement de l’année ("Bad Guy") et Meilleure artiste émergente. Un véritable coup d’État qui n’était pas arrivé depuis 1981 avec Christopher Cross. Billie Eilish serait-elle la digne héritière du décrié yacht rock ? Un parallèle qui nous fait doucement sourire.

À 18 ans, Billie a surtout marqué l’histoire en étant l’artiste la plus jeune à obtenir ce quatuor de récompenses, le Graal de la musique. Et elle les a acceptées avec une grande classe, notamment celle pour le Meilleur album, en dédicaçant la récompense à Ariana Grande : "Est-ce que je peux juste dire, je pense qu’Ariana méritait ce prix. Thank U, Next… Je pense que cet album le méritait plus que tout au monde. Je t’adore." Il est vrai qu’Ariana était nomméee dans cinq catégories et est repartie bredouille hier soir.

Publicité

Autre fait historique de la soirée, Tyler, the Creator a obtenu son premier Grammy pour meilleur album rap avec Igor. Une consécration que l’artiste a partagée avec sa mère : "Tu as fait un sacré boulot avec moi." Et il poursuit : "Je le dédicace à mes amis et ma famille qui ont cru en mes idées et ont supporté mon énergie hyperactive super agaçante depuis qu’on est enfant. Malgré tout ça, vous avez toujours été là." Tyler a aussi cité Pharrell Williams comme son inspiration principale. 

Publicité

Événement historique aussi pour J. Cole, qui obtient sa première récompense aussi pour sa collaboration avec 21 Savage, "A Lot". Une maigre consolation pour un des rappeurs les plus importants de ces dix dernières années, qui était nommé dans trois catégories.

Autre fait marquant, l’hommage vibrant à Nipsey Hussle, disparu en mars 2019. Le rappeur iconique de Crenshaw a obtenu deux récompenses : Meilleure performance rap avec "Racks in the Middle" et Meilleure performance rap/chanson avec "Higher" de DJ Khaled et John Legend. Pour lui rendre les honneurs, un petit concert a été composé avec Roddy Ricch, DJ Khaled, John Legend, Meek Mill et YG, tout juste sorti de prison.

Publicité

Bien sûr, la soirée a été marquée par la disparition de Kobe Bryant, encore plus criante puisque la cérémonie a eu lieu dans le Staples Center à Los Angeles, le temple des Lakers où les maillots 8 et 24 ont été retirés et placés au plafond. L’hommage à Nipsey Hussle fait écho à cette star planétaire venue de Los Angeles, disparue brutalement dans un accident d’hélicoptère ce 26 janvier.

Alicia Keys, présentatrice de la cérémonie, se fendra d’ailleurs d’un discours impromptu sur l’héritage de Kobe Bryant et la tristesse sans fin que provoque sa disparition. Une soirée historique à tous les niveaux.

Publicité

Par Aurélien Chapuis, publié le 27/01/2020