Beth Gibbons, la chanteuse de Portishead, va sortir un album symphonique

25 ans après les débuts du groupe de Bristol, plus de 10 ans après leur dernier album.

(© Beth Gibbons/Facebook)

Beth Gibbons, la chanteuse de Portishead, a annoncé cette semaine la sortie d’un album en collaboration avec le très célèbre Orchestre symphonique national de la radio polonaise. Ensemble, ils reprennent la Troisième Symphonie, dite symphonie des chants plaintifs, composée en 1976 par Henryk Górecki, grand compositeur polonais dont elle est l’œuvre la plus célèbre.

Publicité

Cet album est un enregistrement d’un concert qui a eu lieu en 2014 à Varsovie. L’orchestre était alors conduit par Krzysztof Penderecki, grand compositeur et chef d’orchestre polonais lui aussi. Penderecki n’est pas nouveau dans cet exercice de mélange des genres et univers : il a notamment collaboré sur un projet avec Aphex Twin et Jonny Greenwood de Radiohead. Et comme Greenwood, qui compose la musique de tous les films de Paul Thomas Anderson depuis There Will Be Blood, Penderecki a une histoire avec le cinéma.

En effet, ses compositions ont été reprises dans The Shining de Kubrick, Shutter Island de Scorsese, L’Exorciste de Friedkin ou encore la série Twin Peaks de David Lynch. Le travail du compositeur polonais est très souvent choisi pour sa force de transposition angoissante créant une désorientation parfaite pour les réalisateurs. La connexion avec Beth Gibbons et l’univers de Portishead, lui aussi très imagé et puissant, paraît donc logique.

Pour ce projet, la chanteuse, qui ne lit ni le polonais ni la musique, a fait un énorme travail de traduction, de phonétique et d’appropriation de la musique et du texte. En mélangeant ses propres paroles à celles de Górecki, Beth Gibbons propose une relecture unique, complètement hors du temps, entre culture progressiste polonaise et expérimentations abstraites à l’anglaise.

Publicité

L’album sortira le 20 mars sur le label Domino. Il sera accompagné d’une captation vidéo pour vivre l’expérience totalement.

Et pendant ce temps, que font les autres membres du trio Portishead ?

Séparé depuis une dizaine d’années, le groupe reste très actif avec des projets annexes prolifiques.

Publicité

Tête pensante du groupe, Geoff Barrow est producteur, compositeur et DJ. On le retrouve d’ailleurs à la source du mouvement qui fut appelé trip hop par les journalistes. Depuis la fin de l’aventure Portishead, il a monté un nouveau projet nommé Beak>, proche d’un rock expérimental à base de machines, façon Sonic Youth nourri à Kraftwerk.

Aussi lunaire que Portishead, le groupe a sorti trois albums en dix années d’existence. À côté, Geoff exerce aussi son immense talent dans le supergroupe Quakers avec deux autres producteurs, 7-Stu-7 et Katalyst. Ils ont sorti ensemble un album sur le label californien Stones Throw Records avec une pléthore de rappeurs, qu’ils ont rencontrés pour la plupart via MySpace.

Publicité

De son côté, Adrian Utley, guitariste de Portishead, a travaillé avec de nombreux artistes comme Marilyn Manson, Tom Jones, Jeff Beck et même Alain Bashung. Plus récemment, il a travaillé avec le chanteur Jarvis Cocker du groupe Pulp pour la musique originale de la série de la BBC, Likely Stories, basée sur des histoires courtes de Neil Gaiman. On ne peut pas faire plus british !

Par Aurélien Chapuis, publié le 31/01/2019

Pour vous :