AccueilMusique

Malca fait dialoguer les cultures marocaines dans le clip de "Shalom"

Publié le

par Sophie Laroche

"Ici, le mot 'shalom' est utilisé dans le sens de paix, comme une confession ou une prière pour une réconciliation des hommes dans la vie comme dans l’amour", expliquent les auteurs du clip.

Pour l’élaboration son EP Casablanca Jungle, Malca, qui a quitté son Maroc natal il y a de cela neuf ans, voulait fouiller ses origines pour définir plus sereinement son identité artistique. Le résultat est un projet qui mêle à la musique arabe qui l’a bercé une pop contemporaine accessible.

Le tout n’est pas superficiel, puisque l’artiste y intègre des réflexions sur les traditions et la jeunesse de son pays d’origine. Parmi les sons de ce projet sorti en novembre dernier, nous avons "Shalom", un morceau pop langoureux qui aborde le thème du métissage. Lors de notre rencontre, Malca nous avait expliqué :

"'Shalom', c’est un morceau plutôt compliqué parce qu’il parle aussi de mon identité. Je viens d’une minorité religieuse au Maroc. C’est quelque chose qui n’est pas simple à comprendre pour les nouvelles générations. Je suis d’origine juive et pour autant, je suis marocain, je parle arabe et j’ai grandi auprès d’une majorité de musulmans.

C’était intéressant rien que sur le principe de faire un morceau qui s’appelle 'Shalom' et de challenger un peu cela, de parler de mon identité propre."

Une idée de métissage culturel et religieux parfaitement mise en scène dans le clip produit par le collectif TBMA, qui avait déjà réalisé celui de "Ya Layli". Dans la ville d’Essaouira, où les cultures juive et amazigh marocaine se sont côtoyées pendant des siècles, on découvre un couple s’affranchissant des différences culturelles qui le divisent, le temps d’une vidéo mystique mêlant esthétiques pop et traditionnelles. "Ici, le mot 'shalom' est utilisé dans le sens de paix, comme une confession ou une prière pour une réconciliation des hommes dans la vie comme dans l’amour", précise l’équipe du projet.

L’EP Casablanca Jungle est disponible depuis le 17 novembre.

À voir aussi sur konbini :