Au revoir en chansons à Phife, éternel meneur du légendaire A Tribe Called Quest

Pièce maîtresse du légendaire collectif A Tribe Called Quest, Phife Dawg nous a quittés prématurément à l'âge de 45 ans. Hommage à un pionnier du hip-hop, figure historique d'une communauté tristement endeuillée en ce 23 mars 2016. 

A Tribe Called Quest - Phife, entouré de Q-Tip et Ali Shaheed Muhammad

A Tribe Called Quest : Phife, entouré à sa droite de Q-Tip et à sa gauche d'Ali Shaheed Muhammad

Le hip-hop est de nouveau en deuil. Car il vient de perdre l'une de ses figures les plus nobles, comme Statik Selektah l'a annoncé en cette sombre nuit du 23 mars.

Publicité

Malik Taylor, plus connu sous le nom de Phife Dawg, avait 45 ans. Le rappeur new-yorkais souffrait de diabète depuis 1990 et avait subi une greffe de rein en 2008, rejetée, le conduisant à être dans l'attente d'un nouvel organe depuis trois ans.

Précurseur humble et discret, l'enfant du Queens a pendant plus d'une décennie posé avec fougue ses mesures dans la semi-ombre de Q-Tip, MC, producteur et frontman acclamé de l'un des meilleurs groupes de l'histoire du hip-hop : A Tribe Called Quest.

Publicité

Cofondé en 1985 par les deux hommes et leur ami Ali Shaheed Muhammad, A Tribe Called Quest a longtemps écrit l'histoire de l'East Coast en lettres d'or, rayonnant, dans les années 1990, sur un rap alternatif qu'il a propulsé dans une sphère supérieure. Assurant dans le même temps le passage de témoin et de connaissances entre deux générations, jusqu'à l'aube des années 2000. Rythmant à coups de beats & rhymes le quotidien d'amoureux du son, forgeant leur mentalité à doses de leçons de vie cathartiquement distillées.

Beats, Rhymes & Life

"World Play", extrait de Beats, Rhymes & Life

Publicité

The Love Movement

Sorti en 1996, Beats, Rhymes & Life précède le dernier disque d'A Tribe Called Quest, The Love Movement (1998), dont voici l'une des plus belles pistes :

Midnight Marauders

Quelques années plus tôt, A Tribe Called Quest avait sorti d'autres classiques classés au panthéon du rap, qui ont mené la discipline de sa genèse à son émancipation : l'incontournable Midnight Marauders corrige un peu plus la face du rap en 1993, avec ce genre de son intemporel :

Publicité

The Low End Theory

Juste avant lui, The Low End Theory, deuxième album du groupe, marque l'histoire en 1991, à l'ère (riche) des Public Enemy, DJ Quick, Queen Latifah, Gang Starr, N.W.A, Run-DMC et les débuts d'un certain 2Pac.

People's Instinctive Travels and the Paths of Rhythm

Enfin, la pièce de musée avec laquelle tout commence : People's Instinctive Travels and the Paths of Rhythm, premier et culte album paru en 1990, dont voici quelques titres phares :

Un kickeur : c'est ce qu'était Phife Dawg. Tout aussi talentueux et un peu plus en retrait que Tip, il répondait avec agilité, dans un rôle de meneur de jeu qui lui allait parfaitement, à la voix davantage monocorde de son ailier, Tip.

En freestyle, en live et en solo

Cette complémentarité, on ne la retrouve pas sur l'unique album solo de Phife Diggy. Avec des productions de son ami J Dilla, lui aussi étoile brillante du hip-hop, ou encore Pete Rock, et bien que salué par la critique, Ventilation: Da LP (2000) ne rencontre pas le succès commercial escompté, au milieu d'une scène rap alors en pleine mutation.

Avant de s'éteindre, Phife planchait sur un nouveau projet. Au-delà du studio, le rappeur éclaboussait de son talent les sessions freestyle et se transcendait sur scène.

  • Freestyle – Phife et Q-Tip dans les studios de Rap City
  • A Tribe Called Quest, live in Brooklyn, NYC

Et un dernier titre pour le plaisir :

Le temps où Tip et Dawg se passaient la balle comme personne, avec une dose de rap survitaminée qui sera entachée de problèmes de santé pour Phife. Si les causes de sa mort ont été officialisées par sa famille et son manager, les conséquences de son absence, elles, s'avèrent douloureuses.

Hommages

C'est dans la douleur que toute une communauté (hip-hop et bien au-delà) a appris la nouvelle, ne manquant pas de rendre hommage à Phife, que ce soit sur les réseaux sociaux, en chanson ou sur scène.

  • La mairie de New York :
  • Chris Rock :
  • Mac Miller :

“RIP Malik Taylor. Thank You.”

À l'image de Mac Miller et Kendrick Lamar, la nouvelle génération remercie, une dernière fois, l'un des artisans les plus importants de son présent, et de son avenir.

  • Kendrick Lamar :
Kendrick Lamar Pays Homage To Phife Dawg

Kendrick Lamar pays homage to Phife Dawg last night at a show with 18,000 + in attendance. Lighters up, #RIP #PhifeDawg.Shout out Matt and Alex on the footage.

Posté par DatPiff sur mercredi 23 mars 2016

What a Tribe without a Quest... R.I.P. Phife.

Par Rachid Majdoub, publié le 23/03/2016

Pour vous :