AccueilMusique

Une asso féministe demande à Spotify de boycotter Eminem, les Red Hot et d’autres artistes

Publié le

par Jérémie Léger

Clip de « Framed »

Pour leurs comportements jugés "haineux envers les femmes"...

Clip de "Framed".

Dans une lettre ouverte, l’association féministe américaine UltraViolet a demandé à Spotify d’élargir le champ d’application de sa "charte" concernant les contenus et les comportements haineux.

La récente radiation de R. Kelly et XXXTentacion des playlists de Spotify à cause de leurs comportements haineux envers les femmes a ouvert la voie à une levée de boucliers : "pourquoi eux et pas d’autres ?"

Cette demande est portée par l’association féministe UltraViolet et par sa présidente, Shaunna Thomas. Dans une lettre ouverte adressée à Spotify, elle exhorte le géant du streaming à faire de même avec d’autres artistes accusés d’abus sexuels. Elle cite des noms : Eminem, Chris Brown, Red Hot Chili Peppers, Nelly, Don Henley des Eagles, Steven Tyler d’Aerosmith, Tekashi, ou encore Ted Nugent.

"Chaque fois qu’un individu célèbre continue d’être glorifié malgré des allégations d’abus, nous perpétuons un peu plus le silence. Nous montrons ainsi aux victimes d’agressions sexuelles et de violences domestiques qu’il n’y aura pas de conséquences pour ces abus. […] Nous vous implorons de regarder de plus près les artistes dont vous faites la promotion."

Blacklister des artistes comme R. Kelly ou XXXtentacion : d'accord, cela peut être compréhensible. Mais nous voilà avec une porte ouverte à d’autres boycotts bien moins justifiables, surtout quand on parle des Red Hot ou d'Eminem, loin d'autres artistes comme 6ix9ine, Nelly ou Chris Brown qui ont récemment défrayé la chronique pour des cas d’agressions physiques et sexuelles intolérables.

Impossible de savoir encore si cette lettre aura des conséquences immédiates sur les contenus musicaux des artistes sus-cités sur Spotify, mais une chose est sûre, cela soulève pas mal de questions, et d'incompréhensions.

À voir aussi sur konbini :