AccueilMusique

Asap Yams, fondateur d'Asap Mob, est mort

Publié le

par François Oulac

Asap Yams, le manager et fondateur d'Asap Mob est mort, a-t-on appris ce dimanche 18 janvier. Le hip-hop pleure ce jeune businessman de 26 ans, considéré par son crew comme un véritable grand frère.

Le hip-hop s'est vu frappé dimanche d'une disparition aussi tragique que prématurée. On apprenait que Yams, fondateur et manager du collectif Asap Mob, crew de Harlem comptant notamment Asap Rocky et Asap Ferg, est mort à 26 ans d'une cause encore inconnue. Souvenez-vous, ce mec avec une grande tache de vin sous l’œil droit qui apparaissait régulièrement dans les clips de ses comparses ("Goldie", "Let It Go"...).

Si on ne sait toujours pas précisément ce qui a entraîné le décès de Yams, la rumeur penche fortement du côté d'une overdose. La triste nouvelle, confirmée par les deux labels de Yams, a vite fait de contaminer tout le Web.

R.I.P YAMS, I LOVE YOU BROTHER

A photo posted by PRETTY FLACKO (@asvpxrocky) on

Plus qu'un manager, un guide spirituel

Asap Yams, de son vrai nom Steven Rodriguez, avait fondé Asap Mob en 2007 aux côtés de Asap Bari et Asap Illz. Bientôt rejoint par Asap Ferg et Asap Rocky entre autres, c'est grâce à ce dernier et son tube viral "Peso" que le crew accèdera à la célébrité.

Homme de coulisses, à la fois manager et mentor, le rôle de Yams dans le groupe n'était pas clairement défini. Dans un portrait que lui consacrait en 2013 le New York Times, il disait, à propos de sa relation avec Asap Rocky : "Rocky est comme Luke Skywalker et moi je suis Yoda".

Yams était passionné de hip-hop et d'Internet depuis son plus jeune âge. Dans une interview parue il y a deux ans, Complex le dépeignait comme un pionnier de la "génération Tumblr", passé maître dans l'art de la viralité. Yams y racontait comment son blog RealNiggaTumblr (aujourd'hui désactivé), avait permis à Asap Mob de percer, et comment il avait compris que Tumblr devenait une plateforme prépondérante dans la découverte de nouveaux artistes :

J'avais un autre site à l'époque. J'ai remarqué que j'avais plus d'audience sur Tumblr, alors j'ai mis toute mon énergie dans Realniggatumblr [...]. J'ai étudié ce qu'aiment les gamins de l'âge d'Internet, ce qui les pousse à suivre certains sites. J'ai pris tous leurs centres d'intérêts et je les ai mis dans un site qu'ils pourraient kiffer et visiter tous les jours.

Et c'est là que je me suis mis à écrire, et les gens ont commencé à kiffer ce que je faisais [...]. Mon intention n'a jamais, jamais été d'être un journaliste. Tu comprends ? Ce truc, c'était un hustle depuis le tout début.

Eminence grise mais aussi porte-parole d'Asap Mob, Yams était un franc observateur du game. Il avait notamment fait beaucoup de bruit en octobre dernier, en déclarant au magazine XXL que 2014 avait été "la pire année de l'histoire du rap". C'est un visionnaire de talent qu'Asap Mob, mais aussi tout le rap game, viennent de perdre.

À voir aussi sur konbini :