UNITED KINGDOM – JANUARY 01: TOP OF THE POPS Photo of Aretha FRANKLIN (Photo by Ron Howard/Redferns)

Aretha Franklin est morte à l'âge de 76 ans

La reine de la soul s’est éteinte à 76 ans des suites d’un cancer du pancréas. Elle avait remporté au cours de sa carrière dix-huit Grammy et reste, aujourd’hui, l’artiste féminine ayant vendu le plus de disques vinyles de tous les temps. Ligne de vie d’une légende.

(Photo by Ron Howard/Redferns)

Née le 25 mars 1942 à Memphis dans le Tennessee, Aretha Franklin baigne dans la musique dès son plus jeune âge. Son père est un pasteur célèbre et sa mère une pianiste et chanteuse accomplie. À 14 ans, elle rejoint la chorale de son église et suit son père, Clarence LaVaughn Franklin, qui prêche la bonne parole à travers les États-Unis.

Publicité

D’après ses biographes, le père d’Aretha avait une telle notoriété que le salon de la famille Franklin devenait, par moments, l’épicentre de la musique afro-américaine : Oscar Peterson, Ella Fitzgerald, Dinah Washington et bien d’autres artistes ont visité la maison familiale où Aretha grandit au nord de la ville de Detroit, dans le Michigan.

Son premier album, un recueil de chants gospel, sort en 1956. Quatre ans plus tard, elle signe avec Columbia Records. À 18 ans ! Cependant, le succès arrive en 1967 après son transfert chez Atlantic. Elle y enregistre certains de ses plus gros hits : “Chain of Fools”, “(You Make Me Feel Like) A Natural Woman”, “I Say a Little Prayer”, “Think” et bien sûr,Respect”. Otis Redding, qui est à l’origine de ce tube, arrêtera de chanter la chanson, déclarant : “La fille me l’a prise. Ce n’est plus ma chanson. Désormais, elle lui appartient.”

À la fin des années soixante, elle est considérée une icône de la musique américaine que l’on surnomme "Reine de la Soul". La gloire perdure : à 26 ans, elle fait la une de Time magazine. La même année, elle chante “Precious Lord” aux funérailles de Martin Luther King. En 1987, elle devient la première femme à entrer dans le Rock and Roll Hall of Fame.

Publicité

Elle fait une apparition au grand écran avec un rôle dans The Blues Brothers. Lors des Grammy de 1998, elle s’essaye même à l’opéra en chantant "Nessun Dorma" à la place de Luciano Pavarotti, qui est malade et ne peut assurer son numéro. La même année, une jeune Lauryn Hill produit le single “A Rose is still a Rose” qui raconte l’histoire d’une femme âgée donnant des conseils à une jeune femme qui traverse une crise existentielle et amoureuse. Mélange réussi de hip-hop et soul, la voix de Franklin est légendaire et contemporaine en même temps : elle chante dans un registre plus aigu, après des années de voix grave provoquée par des années à fumer à la chaîne.

Sa dernière représentation date du gala de lutte contre le sida organisé par Elton John à New York le 2 novembre 2017. À ce moment-là, elle luttait déjà contre le cancer et combatait visiblement la fatigue et la perte de poids.

À 76 ans, l’influence Aretha Franklin est partout. De Mos Def dans “Ms. Fat Booty” à Kanye West dans “School Spirit”, Alicia Keys, Dr. Dre, OutKast et beaucoup d’autres ont repris des tubes de la reine pour en faire des samples. Sa voix vit toujours à travers celle des artistes d’aujourd’hui.

Publicité

Par clara hernanz, publié le 16/08/2018

Pour vous :