Aretha Franklin en 8 performances mythiques

"Think", "Respect", "I Say A Little Prayer"… Retour sur 8 performances emblématiques de la reine de la soul.

Décédée aujourd’hui à l’âge de 76 ans, Aretha Franklin était une figure emblématique de la musique américaine. Peut-être connaissez-vous par cœur ses classiques. Ou alors, la mélodie entraînante de "Respect" vous dit quelque chose. Quoi qu’il en soit, nous avons compilé ci-dessous huit performances remarquables et disponibles sur YouTube.

Publicité

"Amazing Grace", New Temple Missionary Baptist Church à Los Angeles, 1972

Dès son plus jeune âge, Aretha accompagne son père pasteur en tournée pour chanter dans le chœur de l’église. Alors qu’elle deviendra connue comme chanteuse de soul, elle restera proche de ses racines gospel, notamment avec "Amazing Grace" paru en 1972 qui est l’album de gospel le plus vendu de tous les temps. Ici, Aretha chante dans une église du sud de Los Angeles en janvier 1972.

"Respect", 11e Festival international de jazz à Antibes, 1970

Publicité

La version originale d’Otis Redding raconte l’histoire d’un homme qui travaille dur, ramène l’argent à la maison, et demande à être respecté par sa femme en échange. Aretha Franklin reprend "Respect", en fait un tube commercial, mais aussi un hymne féministe, en inversant le rôle traditionnel de l’homme et de la femme. Le mouvement pour les droits sociaux – dont la chanteuse était proche – reprendra aussi son "Respect" comme chanson politique.

"Think", Radio Caracas, Venezuela, 1968

En 1980, Aretha Franklin se lance dans le cinéma avec le rôle de Madame Murphy dans The Blues Brothers. Au cours du film musical, elle interprétera l’un de ces plus gros tubes, "Think".

Publicité

"(You Make Me Feel Like) A Natural Woman", Kennedy Center, Washington D.C., 2015

21 ans après avoir reçu le Kennedy Center Honor pour sa contribution à la culture américaine, Aretha Franklin participe à la cérémonie à nouveau, cette fois-ci comme artiste invitée. Elle y interprète "(You Make Me Feel Like) A Natural Woman", une chanson que Carole King et son ex-mari avaient composé en une nuit de 1967. Carole King, alors présente dans la salle, et Barack Obama - aussi parmi le public - sont en pleurs.

"(I Can’t Get No) Satisfaction", 11e Festival international de jazz à Antibes, 1970

Publicité

Suite à son contrat avec Atlantic Records, Aretha Franklin chante partout dans le monde, notamment en France, lors du Festival de jazz d’Antibes de 1970. Parmi d’autres, elle chante un tube des Rolling Stones "(I Can’t Get No) Satisfaction". Pas de surprise donc à ce que que la chanteuse gospel soit la première femme a rejoindre le Rock & Roll Hall of Fame en 1987.

"America", Investiture de Barack Obama, Washington D.C., 2009

Pour sa première investiture en 2009, Barack Obama choisit Aretha Franklin pour interpréter "America, My Country 'Tis of Thee" devant la Maison Blanche. Voilà donc l’une des plus grandes chanteuses de l’histoire, qui a défendu la cause des femmes et des Noirs, qui chante à l’inauguration du premier président noir des États-Unis.

"Nessun Dorma", Grammy Awards, Los Angeles, 1998

Quelques heures avant sa performance, le chanteur d’opéra Luciano Pavarotti annule son numéro à cause de problèmes de voix. Par chance, Aretha Franklin était dans les parages et a bien voulu prendre sa place. Rock, hip-hop, opéra, la reine de la soul a tout essayé !

"I Say A Little Prayer", Télévision, 1970

Écrite par Hal David dans les années soixante, la chanson raconte l’histoire d’une femme qui se fait du souci pour son homme parti au combat lors de la guerre du Vietnam. La chanson n’était donc pas du tout destinée à Aretha Franklin, mais une session de studio l’amènera à en faire un numéro 1 !

Par clara hernanz, publié le 16/08/2018

Pour vous :