©Capture d’écran YouTube / Arca – @@@@@

"@@@@@" : la Vénézuélienne Arca sort un morceau exceptionnel de... 62 minutes

La productrice, qui a notamment bossé avec Kanye West, FKA Twigs, Björk ou encore Frank Ocean, est de retour en solo.

C’est une stratégie pour le moins originale. Pour son grand retour en solo, l’artiste vénézuélienne Arca a vu les choses en grand, si ce n’est en très grand. Elle a ainsi partagé mercredi 19 février sur son compte YouTube un nouveau morceau intitulé "@@@@@", ainsi que son clip à l’esthétisme tant futuriste que postapocalyptique.

Sa particularité ? L’écoute de ce titre ne dure pas moins de… 62 minutes. Un travail titanesque de la part de la productrice, avec cette track interminable mais constamment évolutive, tout comme son support visuel constitué d’images de synthèse, rendant l’expérience presque sensorielle.

Publicité

Si le nom d’Arca ne vous dit pas forcément grand-chose de prime abord, il s’agit d’une productrice originaire du Venezuela appréciée pour son originalité débordante et son univers absolument unique. Elle a notamment collaboré avec Kanye West sur l’audacieux et moderniste Yeezus, avec la tout aussi fantasque FKA Twigs pour son EP2, avec Björk pour ses albums Vulnicura et Utopia, ainsi qu’avec Frank Ocean sur son album visuel Endless et la chanteuse Kelela sur ses différents projets.

Des associations prestigieuses, qui ont fait d’Arca une référence mondiale en termes de production et d’innovation musicale. Elle décrit elle-même ce nouveau morceau ainsi, comme le rapportent nos confrères de Pitchfork :

Publicité

"[C’est] une transmission diffusée dans le monde entier, prenant place dans un univers fictif et spéculatif dans lequel le format analogue fondamental d’une radio pirate FM demeure l’un des seuls moyens d’échapper à la surveillance autoritaire générée par une sentinelle en otage gérée par une intelligence artificielle post-singularité.

L’animatrice de l’émission, connue sous le nom de Diva Experimental, vit à travers plusieurs corps dans l’espace en raison de sa persécution – pour la tuer, il faudrait d’abord trouver tous ses corps. Les corps qui l’hébergent portent des fétiches de paralinguistique, brisent le quatrième mur et nourrissent une foi mutante en amour pour faire face à la peur." 

Vous n’avez rien compris ? Moi non plus, pour être honnête, mais cela démontre parfaitement le niveau de sophistication que peut atteindre l’artiste de 30 ans. De quoi entériner parfaitement un retour en solo, alors que son troisième et dernier album en date remonte à 2017 avec Arca.

Avant cela, elle s’était déjà fait remarquer grâce à ces deux disques Xen et Mutant, parus respectivement en 2014 et 2015, ainsi que plusieurs EP et autres mixtapes partagés sur les différentes plateformes de streaming. Toujours avec cette patte conceptuelle et hyper-expérimentale qui a fait sa réputation.

Publicité

Par Guillaume Narduzzi, publié le 20/02/2020