@https://www.instagram.com/p/BV5kMQTlw8r/?taken-by=bravallafestival&hl=fr

En Suède, le premier festival de musique réservé aux femmes va voir le jour

Ce dimanche 19 novembre, l’humoriste suédoise Emma Knyckare a annoncé que le premier festival de musique interdit aux hommes se tiendrait les 31 août et 1er septembre 2018. Baptisé Statement, il aura lieu à l’ouest du pays, à Göteborg.

Comme France Info le rapporte, Emma Knyckare a expliqué à la radio suédoise qu’il s’agissait de "proposer une zone franche où l’on peut aller faire la fête, boire des bières sans avoir besoin de regarder derrière son épaule". Le site du festival précise que l’enjeu est de "créer un espace sûr pour les femmes, les personnes non-binaires et transsexuelles qui veulent participer à un festival et être en sécurité".

Publicité

Le plus grand festival de musique en Suède, le Bråvalla, avait dû être annulé après des viols commis lors de sa dernière édition, qui se tenait dans le sud-est du pays du 28 juin au 1er juillet derniers. En 2016, le festival avait déjà été marqué par cinq plaintes pour viol et douze pour d’autres agressions sexuelles, ce qui aurait d’ailleurs entraîné une baisse de fréquentation selon le Huffington Post : 45 000 billets avaient été vendus cette année, contre 52 000 précédemment.

Des viols et des agressions sexuelles à répétition

Le bilan de l’édition 2017 du festival avait été terrible : la police locale aurait reçu quatre plaintes pour viol et vingt-trois plaintes pour d’autres agressions sexuelles. Le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, avait condamné ces actes, qu’il avait qualifiés de "répugnants", commis par des "hommes misérables". Il avait évoqué la mise en place de vidéosurveillance dans les festivals, mais cela ne suffisait pas pour les organisateurs du Bråvalla. Ils ont donc annoncé leur décision d’annuler le festival dans un communiqué :

"Certains hommes, car ce sont des hommes, ne peuvent manifestement pas se comporter correctement. C’est une honte. C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas rééditer Bråvalla en 2018."

Publicité

Et il n’y a pas que le Bråvalla qui rencontre ces problèmes : en 2016, par exemple, trente-cinq plaintes pour agression sexuelle avaient été déposées lors d’un festival gratuit, le Putte i Parken, qui se tenait dans l’ouest de la Suède. En 2014 et 2015, le festival We Are Sthlm avait été suivi de trente-huit plaintes pour agression sexuelle, dont deux pour viol. Il s’agit donc d’un problème à l’échelle nationale (et internationale), contre lequel une humoriste suédoise a décidé d’agir.

Un festival réservé aux femmes pour garantir leur sécurité

Dans la foulée, Emma Knyckare avait proposé sur Twitter de faire un festival réservé aux femmes, nous informait Newsweek :

"Qu’est-ce que vous pensez d’organiser un festival vraiment cool, ouvert seulement aux personnes qui ne sont pas des hommes, et que nous continuerions jusqu’à ce que TOUS les hommes aient appris à bien se comporter ?"

Publicité

L’idée avait tellement plu qu’Emma Knyckare avait ensuite annoncé sur Instagram que le festival allait bien voir le jour :

"Le premier festival de rock sans hommes en Suède verra le jour l’été prochain. Je vais vite rassembler un groupe solide d’organisatrices talentueuses et de cheffes de projet, et vous en entendrez ensuite parler quand il sera temps d’avancer."

Ce principe n’est pas nouveau : Newsweek rapportait également qu’un festival américain réservé aux femmes, le Michigan Womyn’s Music Festival, s’était tenu de 1976 à 2015 – jusqu’à ce qu’un scandale sur leur traitement des artistes trans éclate.

Publicité

Des espaces considérés comme "nécessaires"

Le célèbre festival britannique de Glastonbury avait par ailleurs ouvert un espace réservé aux personnes s’identifiant en tant que femmes en 2016. Les organisateurs avaient alors expliqué que "les espaces réservés aux femmes sont nécessaires dans un monde qui continue d’être contrôlé et organisé pour profiter principalement aux hommes".

Enfin, toujours d’après Newsweek, le 8 mai dernier, 28 festivals de musique britanniques s’étaient mobilisés pour mettre en place un "blackout" en ligne. Pendant vingt-quatre heures, leurs sites n’affichaient que le message #saferspacesatfestivals ("des espaces plus sûrs dans les festivals"), afin de sensibiliser au problème.

La billetterie ouvrira le 1er décembre, et plus de détails concernant le déroulement du festival et sa programmation devraient bientôt être communiqués.

Article publié initialement le 6 juillet 2017, et mis à jour le 20 novembre 2017.

Par Mélissa Perraudeau, publié le 20/11/2017

Pour vous :