Cette appli permet de modifier n'importe quelle chanson selon ses envies

Après avoir mis au placard les cartes routières avec la création de Google Maps, Lars Rasmussen entend bien faire voler en éclat le modèle d'écoute de musique standard.

Weav. C'est le nom de cette nouvelle application, encore au format Bêta, qui modifierait le tempo des musiques sans en changer la qualité afin de laisser à l'auditeur la possibilité de personnaliser son expérience musicale. Lars Rasmussen, ancien des géants Google Maps et Facebook, a révélé ce nouveau projet fou au public, lui laissant le soin de télécharger le premier jet de son innovation.

L'application permettrait d'adapter la musique à ses envies et ses humeurs tant pour celui qui l'écoute que pour celui qui la crée. Développé par la compagne de Rasmussen, Elomida Visviki, ce qui se voudrait être le futur de la musique promet de nombreuses performances.

Publicité

Une proposition surprenante

Cependant, le fait de laisser aux auditeurs le soin de régler le tempo de la musique n'est-il pas une atteinte à la création des auteurs ? Les musiciens professionnels choisissent bien souvent méticuleusement le rythme de leurs œuvres selon des critères plus ou moins accessibles et se servent de toutes leurs compétences professionnelles afin de créer un morceau. C'est bien là toute la différence entre l'amateur et le musicien de métier.

Pourtant, nombre de morceaux ont déjà fait l'objet de retouches et d'adaptations, notamment dans le cadre de sets ou de remixes, devenant ainsi une nouvelle création artistique à part entière entre les mains du DJ qui les emploie. Dans le cadre de Weav, les musiciens seraient cependant mis à contribution afin de proposer des morceaux adaptables au format, acceptant ainsi le jeu de la personnalisation.

Publicité

Weav proposerait donc une expérience permettant aux amateurs de jouer sur une partie du morceau, à savoir le tempo, sans pour autant modifier la qualité du morceau. Une interactivité à laquelle il semble dur de s'habituer, pourtant, l'application se donne bien du mal pour prouver son utilité. Ainsi, elle pourrait proposer de se connecter à une application enregistrant le rythme cardiaque de l'utilisateur afin de caler les rythmes de sa musique sur ces pulsations.

Un gadget aussi innovant qu'ambitieux qui propose d'adapter l'art à la génération 2.0 et se télécharge déjà sur Weav.io.

Par Aline Cantos, publié le 22/05/2015

Copié

Pour vous :