AccueilMusique

Pourquoi Apple pourrait mettre un terme aux téléchargements sur iTunes

Publié le

par Théo Chapuis

D'après un site spécialisé, Apple pourrait mettre fin à l'offre de téléchargement d'iTunes pour se consacrer entièrement au streaming avec Apple Music, d'ici deux à quatre ans. Ce changement de stratégie serait loin d'être illogique.

Demi-tour, droite ! D'après Digital Music News, Apple serait sur le point d'arrêter les téléchargements iTunes, avant d'éliminer le service iTunes Music Store d'ici deux à quatre ans. D'après les sources, "qui entretiennent des activités actives et étroites avec Apple", citées par le site, la firme réfléchirait non pas à la possibilité de l'arrêt des téléchargements, mais à quand ils prendront fin. Apple, pour sa part, a régi laconiquement via son porte-parole Tom Neumayr, qui a déclaré à Re/code que les informations de Digital Music News n'étaient tout simplement "pas vraies".

La firme de Cupertino ne voudrait pas se précipiter, et aurait de bonnes raisons : d'après les projections de Mark Mulligan, expert reconnu de l'industrie musicale, les téléchargements sur iTunes représenteront encore 600 millions de dollars (525 millions d'euros) dans trois ans – un score cependant bien en deçà des 3,9 milliards (3,4 milliards d'euros) qu'ils ont rapportés à la firme de Cupertino en 2012, son record.

Projection des téléchargements sur iTunes d'après Mark Mulligan. (© Mark Mulligan)

L'année 2015 marque effectivement un tournant dans l'histoire des comportements à l'égard de la musique : c'est la première fois que le streaming se montrait plus rentable que le téléchargement payant.

Bientôt 20 millions d'abonnés à Apple Music ?

Après s'être longuement fait attendre, Apple a semble-t-il parié sur le bon cheval en lançant Apple Music dans l'arène des services de streaming, fin juin 2015. Après avoir annoncé 13 millions d'abonnés fin avril, Apple Music pourrait, d'après Mark Mulligan, atteindre les 20 millions de fidèles d'ici la fin 2016. Aujourd'hui, Apple avance donc sur deux terrains : Apple Music pour l'écoute et iTunes, sur lequel on peut télécharger de la musique depuis son lancement en 2001.

Le but d'Apple serait donc de saisir le timing parfait : tout l'enjeu est de savoir quand exactement le streaming aura définitivement assis sa position dominante sur le téléchargement. Les beaux jours du streaming en tant que modèle financier semblent arriver peu à peu, du moins pour les géants du star system : le mois dernier, on apprenait que The Life of Pablo, le dernier album de Kanye West, avait pris la tête des charts sans sortie physique. Mieux : le streaming du disque participe pour 70 % dans les "ventes" d'albums, grâce à un système d'équivalence qui évalue le nombre de copies vendues par rapport au nombre d'écoutes en ligne.

En bref, qu'Apple stoppe les téléchargements payants sur iTunes pour se concentrer uniquement sur le streaming d'Apple Music, ce n'est sans doute pas pour demain. Mais après-demain, serait-ce si surprenant ?

Article mis à jour le 12 mai à 21h.

À voir aussi sur konbini :