©pub apple

Apple retire l’iPod nano et l’Ipod shuffle de la vente

Après l’iPod classic, c’est au tour de ces deux modèles emblématiques de disparaître.

(© pub Apple)

Les iPod nano et shuffle - avec leurs couleurs chatoyantes et leurs pubs emblématiques - s’apprêtent à connaître leurs dernières heures. En effet ces appareils qui sont devenus les accessoires phares de la génération Y, s’écoulant à 400 millions d’exemplaires en seize ans d’existence viennent d’être retirés de la vente par Apple.

Publicité

Un produit en perte de vitesse

Cela faisait quelque temps qu’on aurait pu prédire la fin des deux modèles. En 2014, leur emblématique ancêtre l’iPod classic, qui offrait aux diggers et mélomanes la joie de pouvoir contenir jusqu’à 160 gigabyte de musique avait été retiré du catalogue Apple. À cette époque Tim Cook, directeur général d’Apple avait expliqué "nous savons tous depuis quelque temps que l’iPod est un business en déclin. Il n’y a plus de places dans le marché pour un iPod".

Ce dernier avait d’ailleurs été remplacé par le shuffle et le nano dans leurs différentes versions. Aujourd’hui c’est l’iPhone, mis en vente en 2007, qui prend cette place sur le marché de la consommation musicale enterrant les deux modèles grâce à la mise en valeur du streaming. Le site Wired explique d’ailleurs qu’Apple a même arrêté de rendre public les ventes d’iPod les reléguant au passage à la catégorie "autres produits" sur son iStore.

Un nouveau mode de consommation de la musique

Tous deux annoncés en 2005, les iPod nano et shuffle ont constitué - dans la lignée des premiers iPod sortis en 2001 - des révolutions musicales. Démocratisant le téléchargement, ils ont relégué l’achat de CD à une consommation quasi marginale et placé la pratique d’écoute à la fois nomade et aléatoire - plus pratique que le baladeur - en comportement majoritaire.

Publicité

Très vite, Apple est devenu le plus grand vendeur de musique et l’iTunes store la plus grande plateforme de distribution. Des milliers de titres deviennent disponibles à l’achat à l’unité pour être transférés sur iPod. Ironiquement l’iPod a valorisé un type consommation qui a favorisé sa disparition, le streaming encourageant l’installation d’application plutôt que l’achat d’un appareil dédié.

Pour les nostalgiques, Apple continuera à vendre les premiers iPod dans les Apple Stores pendant quelque temps.

Par Sophie Laroche, publié le 28/07/2017

Pour vous :