AccueilMusique

Apple pourrait censurer les gros mots des chansons que vous écoutez

Publié le

par Théo Chapuis

Apple a déposé le brevet d'une technologie qui serait capable de détecter et censurer les mots qu'on ne souhaite pas entendre des fichiers audio.

On a d'abord cru à un poisson d'avril de la part de Business Insider. Or c'est tout ce qu'il y a de plus vrai : d'après un article du site américain publié le 31 mars, Apple a déposé le brevet d'une technologie capable de détecter et de censurer "des sons non désirés, comme les vulgarités" de n'importe quel fichier audio, grâce aux informations contenues dans les métadonnées.

Le brevet, nommé "Gestion, remplacement et suppression des paroles explicites pendant la lecture audio", a été déposé en septembre 2014.

L'un des schémas joints au brevet d'Apple. (© Apple)

Mais quel son se substituera aux mots honnis ? D'après le brevet, rien n'est encore arrêté : Apple propose qu'ils soient "remplacés par un son alternatif comme des paroles "polies", un bip ou un silence". Le plus révolutionnaire, en fait, reste de pouvoir changer les mots mais pas la musique, afin que l'auditeur conserve une impression de fluidité – même si ce qu'il écoute est altéré pour ménager ses oreilles sensibles.

"Smack my *BIP* up"

Vous vous en doutez, cette technologie de censure verbale ne sera pas destinée qu'à la musique, mais à toute sorte de fichier audio comme les livres lus. En théorie, la firme de Cupertino parviendrait donc à ôter toute trace de grossièreté, mais ce n'est pas tout : elle pourrait, pourquoi pas, étendre la censure à toute scène de violence ou de sexe un peu trop crue, aux idées politiques non conformes ou à tout langage arbitrairement décidé comme interdit d'écoute au chaste auditeur. Le système semble d'ailleurs très simple : Apple serait capable de comparer les termes entendus dans le fichier audio à une bibliothèque de mots interdits pour les supprimer.

Fans de gangsta rap, de grindcore ou de chansons paillardes, rassurez-vous : déposer un brevet, ce n'est pas l'appliquer. Il n'y a pour l'instant aucun signe annonçant qu'Apple décide de "nettoyer" toutes les chansons d'iTunes ou d'Apple Music. La boîte de Tim Cook s'est fait une spécialité à travers son histoire de déposer de nombreux brevets, sans toutefois les exploiter tous. On admet quand même que celui-ci nous inquiète un peu.

À voir aussi sur konbini :