AccueilMusique

Angèle fait son grand retour avec l’excellent "Bruxelles je t’aime" et son superbe clip

Publié le

par Samuel Delwasse

Et elle semble bien avoir donné dans le clip la date de sortie de son nouvel album.

Elle est de retour, et ça, c’est LA bonne nouvelle de la semaine ! Deux ans après la clôture de son épopée fantastique autour de Brol, la suite, Angèle vient de publier le premier extrait de son nouvel album, "Bruxelles je t’aime". Dans un clip magnifique, on l’accompagne à Gare du Nord, elle monte dans un train aux allures des années 1980 pour rejoindre Bruxelles, sa ville natale de laquelle elle a du mal à rester séparée.

Car oui, le nouveau statut qu’Angèle a acquis ces dernières années a irrémédiablement chamboulé un rythme de vie. Pour la jeune fille bruxelloise qui faisait ses vidéos sur Instagram et jouait au piano ses chansons seule dans des petits bars de la capitale belge, vendre un million d’albums en France en l’espace de trois ans, c’est quelque chose de nouveau.

Bruxelles et Angèle, une histoire d’amour

Cette idée d’hommage à cette ville qui l’a vue grandir et dans laquelle elle s’est construite est le fruit du confinement et d’un éloignement déchirant. "'Bruxelles je t’aime' m’est venue lors du premier confinement, j’avais déjà composé la mélodie et commencé la prod, mais c’est en réalisant que j’allais rester loin de ma ville pendant un petit temps que cette déclaration d’amour est née", déclare Angèle.

Un choix de personnifier Bruxelles pour mettre en avant les souvenirs et les sentiments qui émanent de ces rues et de ces immeubles :

"J’aime l’idée de parler à une ville comme à une amoureuse, comme dans une relation, on s’aime, on se quitte, on se manque, mais on ne s’oublie jamais. Et Bruxelles, c’est un amour en qui je vois mon passé et mon avenir. Je connais par cœur ses défauts et je les ai acceptés."

"Paris m’appelle quand je veux rentrer chez moi." Coincée entre Paris et Bruxelles, Angèle se sent inlassablement mieux chez elle. Et c’est pour cela que l’idée de retrouver son amoureuse fait naître joie, passion et envie de faire la fête. On suit tout au long du trajet en train l’excitation grandissante à l’idée de retrouver Bruxelles : du rêve à l’attente jusqu’à l’explosion de joie et le soulagement.

"J’ai passé quelques années loin d’elle, et elle m’a toujours autant manqué, et quand je la retrouve, je suis prise d’un sentiment rassurant. Je pense que c’est ce qu’on ressent quand on revient chez soi. C’est pour ça que cette chanson est une fête, je rêvais de danser avec mes amis à Bruxelles, et aujourd’hui c’est enfin possible."

Son album le 10 décembre ?

"Bienvenue à bord du train 1995. Au départ de Paris Gare du Nord, arrivée prévue le 10 décembre." Ce sont les premières notes que l’on entend à mesure que le train quitte le quai de la gare parisienne pour rejoindre les terres bruxelloises. Pause : le 10 décembre ? Tiens, tiens, c’est un vendredi. Serait-ce la date de sortie du prochain album d’Angèle ? Ça y ressemble bien.

Hormis "Bruxelles je t’aime", la dernière apparition d’Angèle dans un clip date de novembre 2020, avec le fabuleux "Fever" en duo avec Dua Lipa. En tout cas, l’idée d'avoir du Angèle pour mettre des couleurs dans un hiver gris et froid est plutôt réconfortante.

À voir aussi sur konbini :