Amerie est de retour. (© pochette de l’album 4am Mulholland)

Neuf ans après son dernier album, Amerie revient avec un double projet surprise

La chanteuse américaine, qui nous avait fait vibrer en 2005 avec son "1 Thing", vient de partager deux nouveaux mini-albums : After 4am et 4am Mulholland.

Depuis la sortie de son dernier long format In Love & War en 2009, Amerie, qui a connu un immense succès au début des années 2000 avec "1 Thing", avait quelque peu choisi de mettre sa carrière musicale entre parenthèses.

Publicité

"Je me suis sentie repoussée de l’industrie pour la simple et bonne raison que je suis une femme qui n’a aucun problème à dire tout haut ce qu’elle pense", expliquait au Billboard celle qui, après une rupture "à l’amiable" avec le label Def Jam en 2010, a préféré se tourner vers d’autres moyens d’expression, écrivant six romans au cours de ces six dernières années (Because You Love to Hate Me, anthologie de contes à laquelle elle a donné vie en 2017, a atterri à la sixième position du classement "New York Times best seller").

Un double projet en totale indépendance

Aujourd’hui âgée de 38 ans, Amerie Mi Marie Rogers, qui avait fait un bref retour en 2016 avec l’EP Drive, renoue finalement avec ses premières amours. Comme promis sur Instagram, la chanteuse est aujourd’hui de retour avec deux mini-albums : After 4am et 4am Mulholland.

Composé d’un total de 13 morceaux, ce duo de projets nostalgique est sorti de façon totalement indépendante, loin des grands labels, soulignant ainsi la volonté d’Amerie de garder une totale liberté sur son processus créatif. Toujours dans les colonnes de Billboard, l’artiste confiait :

Publicité

"J’ai toujours eu du mal avec le modèle traditionnel de l’industrie : enregistrer des chansons, les mettre en ordre avec le label, et puis mettre sur pied un plan marketing, enchaîner avec le tournage des clips… tout est fait tellement à l’avance ! Du coup, au moment où ton projet est publiquement dévoilé, tu en as déjà marre.

Après, il y a bien sûr des points négatifs au fait de rester en dehors du circuit de l’industrie. Mais je crois que la vitesse à laquelle les gens consomment aujourd’hui la musique permet aux chanteurs (surtout s’ils sont indépendants) de sortir de façon immédiate ce qu’ils ont au fond d’eux, et de passer plus vite à la prochaine étape. Sans cette pression du label, tu n’es jamais ralenti dans ta créativité. Et c’est tout ce que je veux faire – je veux simplement créer."

Publicité

À lire -> Khalid est de retour avec un nouvel EP lumineux : Suncity

Par Naomi Clément, publié le 19/10/2018

Pour vous :