AccueilMusique

Il est possible d'organiser des concerts "Covid-friendly", selon des chercheurs allemands

Publié le

par Hong-Kyung Kang

Facebook Solidays

Ces résultats découlent d'une étude menée par des scientifiques de l'université de Halle sur 2 000 participants.

Pourrions-nous bientôt profiter à nouveau des concerts ? En août dernier, des chercheurs de l’université de Halle, en Allemagne, ont mené des études afin de répondre à cette fameuse question, en organisant une série de mini-concerts avec 2 000 volontaires en guise de public. Le but était d’étudier la possible propagation du coronavirus parmi les spectateurs. Les résultats viennent de tomber, et ils sont plutôt optimistes. 

Vers un retour à la normale ?

Le rapport officiel qui rend compte des résultats de cette expérience affirme que des mesures – comme une bonne ventilation de la salle et le port du masque – permettent d’atténuer drastiquement les risques de transmission du virus lors de concerts ou de spectacles.

L’étude a également pointé du doigt le fait que lors d’événements tels que les concerts, tous les participants n’entrent pas nécessairement en contact, ce qui réduit encore les probabilités de contamination. Ces résultats ont pu être déterminés grâce à un appareil retraçant tous les déplacements et les contacts, et dont les 2 000 sujets de l’étude étaient munis.

En effet, la reconstitution de concert a été répétée plusieurs fois, avec une proportion plus ou moins importante des 2 000 participants et des distances plus ou moins grandes. Les chercheurs ont constaté qu’en respectant différents critères de distanciation, les membres du public ne rentraient pas nécessairement en contact de manière regroupée.

De plus, il est souligné que ce ne sont pas les concerts eux-mêmes qui comportent le plus de risques, mais l'arrivée du public ainsi que les entractes. Plusieurs mesures devront donc être prises : il est nécessaire de réguler le nombre de spectateurs et les salles devront comporter plusieurs portes d’accès afin d’éviter les regroupements dans des points précis.

Des conclusions qui se révèlent donc optimistes et qui pourraient, si elles sont mises en œuvre, doucement amorcer le retour tant attendu des concerts, en Allemagne comme ailleurs. Et alors que le monde de la culture meurt à petit feu, de telles initiatives pourraient s'avérer déterminantes.

À voir aussi sur konbini :