AccueilMusique

L’album unique du Wu-Tang Clan sauve "l’homme le plus détesté d’Amérique"

Publié le

par Samuel Delwasse

(© Getty/Tom Williams)

Sa vente aux enchères a permis à Martin Shkreli de payer son amende de plusieurs millions de dollars pour fraude boursière.

Once Upon a Time In Shaolin, le mystérieux double album du Wu-Tang Clan à exemplaire unique, vient d’être vendu aux enchères ce mardi pour soulager son ancien propriétaire Martin Shkreli, condamné à 7 ans de prison et plus de 7 millions de dollars d’amende pour fraude boursière. Ni le prix de la transaction ni le nom du nouvel acheteur n’ont été communiqués. 

Un double album mystérieux

En 2015, est vendu aux enchères pour deux millions de dollars aux États-Unis l’unique exemplaire de Once Upon a Time In Shaolin, un double album du Wu-Tang Clan enregistré entre 2008 et 2013. Ce double album de 31 titres du légendaire groupe new-yorkais était accompagné d’un livre manuscrit en parchemin de 174 pages en cuir reliées, emballé dans un coffret en argent et en nickel.

L’acheteur s’est révélé être Martin Shkreli, un jeune entrepreneur spécialisé dans l’investissement dans l’industrie pharmaceutique. Il est connu pour avoir commis diverses fraudes, et notamment pour avoir augmenté de 5 500 %, soit d’avoir multiplié par 50, le prix du Daraprim, médicament qui s’utilise en traitement du VIH.

"L’homme le plus détesté d’Amérique"

Jouant avec les nerfs des fans du Wu-Tang Clan, Martin Shkreli promet de détruire l’album en cas de victoire d’Hillary Clinton à la présidence des États-Unis en 2016 face à Donald Trump. La victoire de ce dernier l’encouragera à diffuser quelques extraits de l’album, et notamment l’introduction. Tous ces scandales le pousseront à être surnommé "l’homme le plus détesté d’Amérique".

Alors qu’il devait rester en prison jusqu’en octobre 2022, Martin Shkreli aurait été sauvé par cet album légendaire qu’un nombre très fermé de personnes ont eu le privilège d’écouter. Le changement de propriétaire peut donner l’espoir aux fanatiques du Wu-Tang Clan d’entendre un jour ces fameux morceaux qui planent au-dessus d’eux depuis quelques années. 

À voir aussi sur konbini :