AccueilMusique

Adele signe le plus gros carton de l’année avec son album 30, et c’est mérité

Publié le

par Timothée Van Poecke

Folklore de Taylor Swift est le dernier album à avoir atteint le million d’exemplaires vendus. Cette fois, honneur à 30 d’Adele.

Adele signe le plus gros carton de l’année avec son album 30, et c’est mérité

Adele continue de battre des records avec 30, son nouvel album. Il devient le premier disque à se vendre à un million d’exemplaires aux États-Unis depuis plus d’un an. La chanteuse britannique prend le pas sur Taylor Swift, qui a réalisé la même performance deux années de suite avec son projet Folklore, sorti en juillet 2020, et son septième album, Lover, publié en août 2019.

La première semaine de 30 a été remarquable avec plus de 692 000 albums vendus par téléchargement, CD, vinyle et cassette. La deuxième semaine a presque suffi à réaliser le million puisque 225 000 projets de plus se sont écoulés.

La dernière œuvre d’Adele a cartonné aux États-Unis, et plus globalement dans le monde entier. Au Royaume-Uni par exemple, 30 a enregistré les meilleurs résultats en première semaine avec 261 000 ventes, la meilleure performance pour un album depuis ÷ (Divide) d’Ed Sheeran sorti en 2017.

Entre influences des années 1970 et modernité

Après 19, 21 et 25, place à 30. Six ans se sont écoulés depuis le dernier album d’Adele, et nul doute que le retour de la chanteuse britannique était très attendu. Loin d’être revenue les mains vides, Adele propose un album de douze titres intimistes évoquant son divorce avec son ancien compagnon, Simon Konecki.

L’album mélange modernité et ambiance des années 1970, et même si ce mariage ne paraît pas tellement évident dans un premier temps, à l’écoute, il fonctionne parfaitement. Personne n’aurait douté de la capacité d’Adele à reproduire une atmosphère du passé, mais quand on disparaît pendant six ans, il faut savoir s’adapter à son retour. Et c’est surprenant.

Chargement du twitt...

Du "Adele" et de la prise de risque

Après le premier titre du projet et single de 30, "Easy on Me", morceau qui ressemble à ce qu’on connaît d’Adele, "My Little Love" dénote fortement de la discographie de la chanteuse. On entre dans les années 1970, cordes lourdes, ambiance presque "sexy", et on se laisse prendre par ces notes vocales, très inspirées du milieu du rap d’aujourd’hui, tout le long de la chanson.

D’ailleurs, Adele a récemment confié en interview que ces notes vocales lui avaient été inspirées par Tyler, the Creator et Skepta, figure du rap britannique. Ce morceau dédié au fils de la chanteuse, par ses sonorités et l’émotion qu’il dégage, est l’un des morceaux de 30 à ne pas rater.

Les deux titres suivants ne sont pas sans surprise non plus, puisque "Cry Your Heart Out" et "Oh My God" sont deux morceaux très connotés pop "optimistes". Même si le propos tourne toujours autour de la dépression, ces deux chansons donnent envie de danser et diffèrent eux aussi de ce que l’artiste britannique avait l’habitude de proposer. On aime la prise de risque.

S’ensuivent des morceaux plus classiques autour des différentes émotions par lesquelles est passée Adele après son divorce. On retient l’excellent "All Night Parking", qui raconte sa première relation après sa séparation. Un amour qui ne s’est pas concrétisé, mais dans ce titre plane une ambiance très "comédie musicale". La chanson se démarque des autres, comme certainement cet épisode de son périple.

Conclure en émotion

Évidemment, un album d’Adele ne pouvait pas exister sans piano-voix. "To Be Loved", avant-dernière chanson du projet, qu’Adele avait déjà chantée face à sa webcam et postée sur sa chaîne YouTube avant la sotie de 30, est un morceau qui rappelle "Easy on Me". On retourne dans l’émotion, et on dit une dernière fois au revoir à son ex-compagnon avant de terminer sur "Love Is a Game", dans une ambiance plus jazz, et plus optimiste pour la suite de la vie de la chanteuse.

Le retour d’Adele fait du bien, et on espère pour elle que son prochain album sortira à l’occasion d’un événement plus heureux.

À voir aussi sur konbini :