AccueilMusique

Accusée d'appropriation culturelle, la DJ The Black Madonna change de nom de scène

Publié le

par Pénélope Meyzenc

©Facebook – The Blessed Madonna

La célèbre artiste américaine a fait l'objet d'une pétition réclamant l'abandon de ce nom.

"The Black Madonna" est devenue "The Blessed Madonna". L’artiste, de son vrai nom Marea Stamper, a fait l’objet d’une pétition initiée par un DJ afro-américain de Détroit, Monty Luke. Il réclamait alors qu’elle change de nom de scène, le nom "The Black Madonna" ("La Vierge noire" en français) étant considéré selon lui comme un signe d’appropriation culturelle.

Les quelque 1 247 signataires demandaient qu’elle abandonne ce pseudonyme qui "a une signification pour les catholiques du monde entier, mais surtout pour les catholiques noirs aux États-Unis, dans les Caraïbes et en Amérique latine". La pétition continue en assurant que "Mis à part les connotations religieuses, il devrait être tout à fait clair qu’en 2020, une femme blanche se disant 'noire' est très problématique", concluant que "l’utilisation de son pseudonyme actuel est offensante". 

L’artiste pointée du doigt a fini par réagir et déclarer qu’elle se ferait à présent appeler "The Blessed Madonna". Marea Stamper a annoncé ce changement sur les réseaux sociaux, justifiant notamment son choix initial : "Ce nom était le reflet de la profonde dévotion catholique de ma famille à un type spécifique d’icône européenne de la Vierge Marie à la peau foncée". 

Célèbre également pour son engagement progressiste, elle a finalement ajouté :

"Mon nom d’artiste a été un sujet de controverse, de confusion, de douleur et de frustration qui détourne des choses qui sont mille fois plus importantes que n’importe quel simple mot utilisé dans ce nom… nous avons tous la responsabilité d’essayer d’influencer un changement positif de toutes les manières possibles. Je veux que vous puissiez avoir confiance en la personne que je suis et en ce que je représente." 

À voir aussi sur konbini :