AccueilMusique

Ansel Elgort, aka Baby dans Baby Driver, offre un clip à son titre R’n’B "Supernova"

Publié le

par Jérémie Léger

Ansel Elgort a décidément tous les talents.

Ansel Elgort a beau avoir brillé en tant qu’acteur dans Nos Étoiles Contraires au même titre que dans Baby Driver, le septième art n’est pas la seule corde dont dispose son arc. En effet, le jeune homme de 23 ans a également un pied dans la musique. Officiant déjà en tant que DJ sous le nom d’Ansølo, il est aussi passé de l’autre côté des platines pour prendre le micro.

S’il s’est déjà illustré au travers de quelques titres, notamment le mélancolique "Thief" et l’autotuné "All I Think About Is You", c’est désormais au R’n’B teinté d’un beat soul trap qu’il s’essaye avec le titre "Supernova". Si le morceau fait déjà son petit effet, ce n’est rien comparé au clip partagé pour l’occasion.

Un clip annonciateur d’un premier EP

Sombre mais habile dans ses jeux de lumière, le visuel détonne. Rien d’étonnant quand on sait que la réalisation a été confiée à Colin Tilley, réal de renom à qui l’on doit certains des meilleurs clips hip-hop de ces dernières années. Parmi ses plus grands faits d’armes, on trouve d’ailleurs la vidéo du désormais classique de Kendrick Lamar, "Alright", un titre qui à sa sortie fut naturellement plébiscité comme hymne de la cause noire-américaine.

Concernant Ansel Elgort, cette mise en images étonnante va de pair avec son morceau issu d’un registre dans lequel on ne l’attendait pas forcément. La surprise en est d’autant plus belle que le résultat est une réussite. Loin d’être le seul cadeau qu’il réserve à son public, ce premier extrait se veut annonciateur d’un premier EP à paraître dans le courant de l’année.

Bien qu’aucune date de sortie n’ait encore été dévoilée, le chanteur, actuellement en studio, a déjà levé le voile sur quelques-uns des titres retenus. Ainsi, en plus de "Supernova", Save Me", "Ansel Back In Time" et "No Tomorrow" viendront orner la tracklist d’un projet définitivement très attendu. La musique d’Ansel Elgort saura-t-elle émouvoir autant que ses performances dans les salles obscures ? Réponse prochainement.

À voir aussi sur konbini :