© Facebook / Médine

Médine contraint d’annuler ses deux concerts au Bataclan

"Afin de pouvoir continuer à m’exprimer, je vous donne rendez-vous au Zénith de Paris le 9 février 2019."

Voir cette publication sur Instagram

Nous avons pris la décision, douloureuse, d’annuler les deux dates de concert au Bataclan. Certains groupes d’extrême-droite ont prévu d’organiser des manifestations dont le but est de diviser, n’hésitant pas à manipuler et à raviver la douleur des familles des victimes. Par respect pour ces mêmes familles et pour garantir la sécurité de mon public, les concerts ne seront pas maintenus. Afin de pouvoir continuer à m’exprimer, je vous donne rendez-vous au Zénith de Paris le 9 février 2019. Je remercie encore mon public pour son soutien sans faille durant toutes ces polémiques, j’ai confiance en sa compréhension. Tout ce que je voulais faire c’était le Bataclan. Médine. PS : Des informations concernant le remboursement ou l'échange des places achetées pour les dates du Bataclan vous seront communiquées très prochainement

Une publication partagée par Médine (@medine_officiel) le

Le 13 avril dernier, Médine sortait son sixième album studio intitulé Storyteller. Dans le morceau "Bataclan" présent sur le projet, le rappeur originaire du Havre évoquait, hormis la tragédie qui s’y est déroulée, son rêve de pouvoir, un jour, performer sur la célèbre scène parisienne.

Publicité

Les 19 et 20 octobre prochains, Médine devait donner deux concerts au Bataclan. C’était sans compter la pétition lancée en juin dernier par des militants d’extrême droite visant à lui interdire de s’y produire. La faute à un passage dans son morceau "Don’t Laïk" sorti en 2015 sur l’album Démineur.

"Crucifions les laïcards comme à Golgotha. Le polygame vaut bien mieux que l’ami Strauss-Kahn."

"Si j’applique la Charia les voleurs pourront plus faire de main courante."

"Marianne est une Femen tatouée 'Fuck God' sur les mamelles."

"J’mets des fatwas sur la tête des cons…"

Ce vendredi 21 septembre, soit un mois avant les deux dates parisiennes, Médine a posté une photo de lui sur Instagram accompagnée d’un long texte expliquant qu’il a choisi de les annuler. Une décision "douloureuse" mais nécessaire selon lui. Il détaille les raisons qui l’ont poussé à annuler les deux shows en expliquant que la pétition lancée par les militants d’extrême droite a ravivé la douleur des familles de victimes des attentats du 13 novembre.

Publicité

Alors, par respect envers ces familles endeuillées et pour "garantir la sécurité de [son] public", Médine ne se produira pas au Bataclan les 19 et 20 octobre prochains. Mais il sera en concert au Zénith de Paris le 9 février 2019. Des mesures seront visiblement prises pour rembourser le public qui avait acheté des tickets pour le concert au Bataclan ou les échanger.

Par Henri Margueritte, publié le 21/09/2018

Pour vous :