50 Cent a maintenant son étoile sur le Hollywood Walk of Fame

Le rappeur de Jamaica dans le Queens a célébré cette consécration avec ses compagnons de toujours, Dr. Dre et Eminem.

Après vingt ans de carrière, Curtis Jackson alias 50 Cent a inauguré son étoile sur le Hollywood Walk of Fame jeudi 30 janvier. Son étoile se trouve non loin du croisement entre Hollywood Boulevard et Vine Avenue. Curtis a de nombreuses casquettes, dont celles de rappeur, acteur, producteur et entrepreneur, réussissant sur tous les tableaux. Nombre de ses amis étaient présents pour cette grande fête, notamment Eminem et Dr. Dre pour un revival Shady/Aftermath du plus bel effet.

Publicité

50 Cent est surtout actuellement connu pour être le producteur de la série à succès Power. C’est donc Chris Albrecht, le boss de la chaîne Starz qui diffuse la série, qui commence les discours avant qu’Eminem parle de sa première rencontre avec le rappeur qu’il signera quelques mois plus tard : "J’ai senti qu’il allait devenir une star. Sa façon de se comporter, son style, son charisme, tout. On voyait vraiment qu’il avait déjà toutes les qualités pour devenir 50 Cent."

Eminem a évoqué aussi leur longue amitié : "Je suis ici aujourd’hui car Curtis n’est pas seulement un partenaire de business pour moi. C’est un de mes meilleurs amis au monde et je peux dire que c’est vachement plus drôle d’être son ami que son ennemi. Car dans les deux cas, il ne lâche jamais l’affaire, il répond toujours présent."

Publicité

Curtis Jackson a ensuite pris la parole pour évoquer le manque de reconnaissance de l’industrie malgré son large succès commercial : "J’ai dit à Eminem que cette étoile était vraiment l’accomplissement de ma vie professionnelle car je n’ai pas reçu tant de récompenses dans ma carrière musicale." Il revient alors sur son rendez-vous manqué avec les Grammy Awards en 2004. "Ils l’ont donné à Evanescence. Vous vous souvenez de ceux-là ? Ils sont où maintenant ?", finira-t-il dans une raillerie habituelle accompagnée des rires du public.

Par Aurélien Chapuis, publié le 31/01/2020