Il y a 25 ans, Tupac était seul contre tous avec l'album légendaire "Me Against the World"

Afin de célébrer le quart de siècle de l'album, on vous raconte ce classique incontournable autour de cinq faits marquants.

Monument du hip-hop, et composante importante de l’héritage du légendaire 2Pac, Me Against the World fête aujourd’hui ses 25 ans. Le troisième album studio du talentueux poète de la West Coast n’a pas pris une ride, et continue de marquer les différentes générations par ses thèmes universels et sa musicalité à l’épreuve du temps. Afin de célébrer le quart de siècle de ce classique parmi les classiques, aujourd’hui réédité en double-vinyle, on vous propose de revenir sur cinq faits marquants autour de l’œuvre de Tupac Shakur. 

#1. L’album sort alors que 2Pac se bat avec la justice 

En 1993, Tupac Shakur est accusé d’avoir abusé sexuellement une femme dans une chambre d’hôtel, après une soirée en boîte de nuit. Sa sentence tombe bientôt : en 1995, le rappeur est condamné à quatre ans et demi de réclusion, peine qu’il ne purgera pas entièrement car il finira libéré sous caution avant de finalement être acquitté de faits qu'il n'avait pas commis. 

Publicité

En parallèle de son jugement, 2Pac était en train d’écrire puis enregistrer son troisième album studio, de 1993 à 1994. Me Against the World sort donc en 1995, alors que le rappeur se trouve derrière les barreaux. Ironie de l’histoire, l'album se hisse alors à la première place du Billboard 200.

#2. Un an auparavant, le rappeur était victime d’une tentative de meurtre

En novembre 1994, à la veille de son procès, Tupac reçoit cinq coups de feu dans l’ascenseur des studios Quads. Si le rappeur réussit à s’en sortir par miracle, cette tentative de meurtre l’a fortement amoché : il apparaîtra à son procès en chaise roulante et enroulé de bandages. 

Publicité

Un évènement qui marquera en outre le début de tensions avec Biggie. Tupac accuse en effet ce dernier, qui se trouvait dans le même bâtiment lors de l’agression, d’avoir commandité l’attaque. On sait aujourd’hui que le tireur est en fait un certain Dexter Isaac, qui a agi sous les ordres de Jimmy Henchman. 

#3. C'est l’album qui permet à Tupac d’assoir sa position de prince de la West Coast 

Me Against the World connaît un succès fulgurant. Premier album d’un artiste incarcéré à se placer à la première place du Billboard 200, il est en outre certifié double disque de platine par la Recording Industry Association of America. 

Publicité

Le troisième album de Shakur devient un évènement majeur du hip-hop de la West Coast. Porté par des singles forts comme "Me Against the World" ou "Dear Mama", le projet est nommé meilleur album de rap de l’année 1996 par les Soul Train Music Awards. 2Pac, alors déjà considéré comme un des meilleurs de son temps, n’a décidément plus rien à prouver. 

#4. Un projet aux thèmes variés, entre gangsta rap et vulnérabilité

Dans Me Against the Word, 2Pac fait varier les tons, et aborde des thèmes sous un angle à chaque fois différent. Alors que certains titres portent avec énergie les sonorités agressives du gansta rap, d’autres résonnent comme un profond écho de l’âme du rappeur. Tupac se met à nu, avec une douceur inattendue. 

Publicité

Le titre "Dear Mama", peut-être le plus touchant de toute la discographie de Tupac, se présente comme une introspection intime et totalement premier degré. "Aucune femme sur Terre ne pourrait remplacer ma mère", "J’ai versé des larmes avec ma petite sœur", "Chère maman/Je ne place personne au-dessus de toi, douce femme". 

La vulnérabilité du rappeur séduit. "Dear Mama" rappelle avec une fermeté douce-amère que même les plus grands ne restent que des hommes. 

#5. C’est un album pivot dans l’histoire du rap 

Me Against the World : comme l’indique le titre du projet, le rappeur balaie le monde de son regard d’artiste désabusé. Au centre des enjeux de société de son époque, Tupac livre une œuvre très personnelle dans laquelle il assoit sa position de roi. 

Si All Eyez on Me est plus retenu par la postériorité, Me Against the World se place en tant que pivot dans la carrière de 2Pac. Un album qui a fait entrer le rappeur au Panthéon des plus grands artistes que la Terre a porté : Tupac Shakur ne cédera pas son trône malgré toutes les larmes qui ont pu être versées. 

Par Hong-Kyung Kang, publié le 13/03/2020