AccueilMusique

2018 s'annonce comme une année historique pour le rap US

Publié le

par Jérémie Léger

Chaque 1er janvier, les amoureux de rap US se demandent si l’année à venir va surpasser ou au moins égaler la précédente. Pour 2018, c’est plutôt bien parti.

Entre OutKast, A Tribe Called Quest, Jay-Z et Gangstarr, certains puristes vous diront que 1998 était une année historique pour le hip-hop. Pour la génération suivante, en 2008, c’est T.I., Kanye West, Lil Wayne ou encore Ludacris qui signaient des albums mémorables. Mais les artistes actuels n’ont pas à jalouser le passé, car, au vu des plannings et de ce qu’on a déjà dans nos casques, la cuvée 2018 promet d’être succulente.

Concernant les grosses sorties, l’année 2018 a commencé avec Culture II, l'album très attendu des Migos. Avec cet opus, le groupe d’Atlanta se vantait d’offrir le meilleur projet de 2018. Une parole aussi audacieuse que présomptueuse tant le groupe n’y est définitivement pas parvenu. La faute à un album trop long et définitivement pas à la hauteur du premier volet sorti un an auparavant.

Ensuite est arrivé Kendrick Lamar avec la fantastique BO de Black Panther. Avec ce projet, le rappeur de Compton a non seulement prouvé qu’il était à la hauteur de son statut de "best rapper alive", mais aussi qu’il était capable de briller dans la conception et la direction artistique d’un projet.

La jeune génération a également été très productive : Lil Pump, Lil Xan, XXXTentacion, Cozz, Lil Yachty, 6ix9ine... Chacun de ces noms a marqué l’année avec un album qui aura ravi une fanbase de plus en plus large. Sans oublier Cardi B qui, après le succès de son single "Bodak Yellow", a confirmé qu’elle était définitivement la nouvelle reine de New York.

Enfin, chez les vieux de la vieille, on notera les sorties aussi excellentes que peu remarquées de Tech N9ne ou PRhyme, la brillante association de Royce Da 5'9" et DJ Premier. Mais ce n’est rien comparé à ce qui nous attend pour le reste de l'année.

Un mois de juin cinq étoiles

J. Cole a surpris tout le monde en dévoilant son cinquième album, KOD, Post Malone va sortir Beerbongs & Bentleys ce vendredi 27 avril et Pusha T son opus très attendu, King Push, le 25 mai. Pourtant, c’est définitivement le mois de juin qui retiendra toute notre attention tant il est riche en rendez-vous. Et cette hype à venir, nous la devons à un seul homme : Kanye West.

La semaine dernière, le rappeur de Chicago enflammait Twitter en annonçant, comme ça, sans crier gare, la sortie de son huitième album solo, avec un en plus un projet à deux têtes enregistré avec son ami de Cleveland, Kid Cudi. Avec deux albums lâchés respectivement les 1er et 8 juin, c’est ce qui s’appelle commencer en fanfare.

Comme si cela ne suffisait pas, Yeezy vient d’annoncer l’arrivée inespérée du prochain album de Nas, un projet très attendu. Cela nous fait trois classiques potentiels pour les deux premières semaines de juin. Dans le lot vient également s’ajouter l’album de la chanteuse Teyana Taylor. L'opus a également été annoncé par Kanye West et est prévu pour le 22 juin. Cerise sur le gâteau, tous les projets susnommés seront intégralement produits par ce dernier.

Mais attendez, car ce ne sera pas la seule surprise de ce mois de juin. Drake, la superstar de Toronto et artiste de tous les records, a lui aussi prévu de sortir Scorpion, sa prochaine livraison portée par son plus gros succès "God’s Plan", durant le mois de juin, sans néanmoins donner plus de précisions sur la date de sortie.

Wiz Khalifa a également officialisé qu’il sortirait son nouvel album (Rolling Papers 2 ?) pour le 13 juillet. Vous l’aurez compris, avec tous ces mastodontes qui s’apprêtent à revenir sur le devant de la scène, l’été musical sera chaud. Pour le plus grand plaisir des auditeurs.

Et après ?

Après une première moitié d'année 2018 ébouriffante, soyons sûrs que les artistes devront mettre les bouchées doubles pour la suite. Il y a fort à parier que certains auront encore des cartes à jouer et que d’autres redoubleront d’ingéniosité pour séduire le public. Bien qu’aucune date n’ait encore été annoncée, nous pouvons d’ores et déjà nous préparer à ce que d’autres artistes très attendus rejoignent le panthéon de 2018.

À commencer par DJ Khaled, bien sûr. La star de Snapchat a en effet démontré qu’elle était incapable de sortir moins d’un album par an. L'artiste a donc déjà assuré qu’il sortirait son onzième album, Father of Asahd, cette année. Heureusement, parce qu’on a du mal à imaginer un été sans le plus célèbre DJ de la Nouvelle-Orléans.

Il en va de même pour Chance The Rapper. Hormis sa jolie mixtape de noël en binôme avec Jeremih, le rappeur n’a plus rien sorti depuis son projet encensé Coloring Book. Et des galettes, il n’en manque pas : entre son album solo et son album en commun avec Childish Gambino, il ne lui reste plus qu’à nous éblouir de son talent.

(© YouTube)

Ne faisons pas non plus l’impasse sur le prochain album de Schoolboy Q, Testing d’A$ap Rocky ou AstroWorld de Travis $cott. Deux projets annoncés depuis longtemps, mais dont les dates de sorties sont encore inconnues. Enfin, sont aussi normalement prévus pour cette année le retour de Nicki Minaj, SremmLife 3, le triple album de Rae Sremmurd, le nouvel opus de Gucci Mane, le come-back de Cypress Hill ou encore le fameux Tha Carter V de Lil Wayne, que Birdman a promis pour cette année.

2018 est déjà bien entamée. Entre ce que nous avons déjà et ce qui arrive, l’année hip-hop chez l’oncle Sam a tout pour être mémorable sur le papier. Progressivement, le classement des meilleurs projets de l’année commence à se dessiner, mais une chose est sûre : à l’heure des sorties inattendues et des stratégies de communication toujours plus audacieuses, nous ne sommes définitivement pas au bout de nos surprises. Êtes-vous prêts pour un raz-de-marée hip-hop ?

À voir aussi sur konbini :