Jay Z lors la vidéo de présentation de son bébé Tidal (© Capture d’écran)

En 2015, Tidal a fait perdre des millions à Jay Z

Presque trois fois plus de pertes qu'en 2014.

Jay Z lors la vidéo de présentation de son bébé Tidal (© Capture d'écran)

Jay Z lors la vidéo de présentation de son bébé Tidal (© Capture d'écran)

Dans le joyeux monde du streaming musical, tout n'est pas franchement rose en ce moment. Le ripping est de plus en plus présent, Deezer n'est plus français et le mastodonte SoundCloud ramène sa fraise dans ce milieu déjà bien fermé. Sans réelle surprise, Tidal ne va pas très bien.

Publicité

Face à une concurrence de plus en plus rude, se basant, en ce qui concerne Apple et Spotify, sur des exclusivités, le petit dernier n'a pas réussi à faire son trou, et ce malgré une communication soignée. Aspiro, la société à l'origine du service de streaming, a annoncé une perte de 28 millions de dollars (environ 25 millions d'euros) pour l'année 2015, là où elle en perdait 10,4 en 2014.

Le Wall Street Journal explique que ce chiffre est probablement incomplet, mais donne une bonne idée de la situation financière de la boîte. Il faut dire que le nombre d'abonnés, principal challenge pour cette dernière, serait de 4,2 millions là où Apple a réussi à ramener 17 millions d'utilisateurs payants en 15 mois et que Spotify en a plus de 30 millions.

Alors certes, c'est déjà un sacré paquet de personnes mettant la main au portefeuille, mais cela ne semble vraiment pas suffisant. On se souvient que l'annonce des 3 millions d'abonnés en avait rassuré plus d'un, pensant que tout allait mieux dans le monde merveilleux de Jay Z, mais c'est finalement encore loin d'être le cas.

Publicité

Par Arthur Cios, publié le 14/09/2016

Copié

Pour vous :