AccueilMusique

En 2014, voici les festivals qui étaient les plus forts sur les réseaux sociaux

Publié le

par Théo Chapuis

Les réseaux sociaux sont une arme de promotion aujourd'hui nécessaire à tous. Les festivals d'été l'ont bien compris et manifestent une présence toujours plus accentuée sur ces plateformes. 

(Crédits infographie : SocialBand)

Tout comme l'année dernière, le magazine SocialBand donne un compte-rendu data-friendly de la présence et de l'usage des festivals de musique sur les réseaux sociaux. Et parce que fidéliser, animer sa communauté et informer en ligne sont aujourd'hui des étapes incontournables pour n'importe lequel des événements estivaux de ce genre, on s'en doute, les festivals sont connectés.

Portant sur les 20 plus grands festivals en termes d'affluence, cette étude de SocialBand montre que les festivals français sont insatiables de réseaux sociaux et de présence numérique. 95% d'entre eux sont présents sur Facebook, mais aussi sur Twitter, plateforme privilégiant l'instantanéité. Les autres ne sont pas oubliés puisque 85% ont également une page Myspace, même si le réseau va déclinant, et 75% un compte Google+.

Signe des temps, cette année, 100% des festivals sur lesquels l'enquête porte ont une chaîne vidéos spécifique. Avec 45% du marché, YouTube est leader devant Dailymotion qui totalise 20% du marché et Vimeo qui en détient 15%.

Mais parce qu'il faut se montrer, c'est lorsqu'on parle partage d'images que les festivals ont appris les leçons de l'an passé. Alors qu'ils n'étaient que 35% à diffuser des clichés et utiliser des sites comme Flickr, Instagram ou Pinterest en 2013, 75% d'entre eux le pratiquaient en 2014 – bien que la plateforme la plus prisée, par 40% d'entre eux, soit le site internet du festival.

Plus d'images, moins de blogs

Seul déclin à noter, celui des blogs. Alors que 35% des festivals d'été en animaient un en 2013, le chiffre est tombé à 30% en 2014. Peut-être faut-il y voir une volonté de ne pas s'éparpiller sur toutes les plateformes d'expression à tout prix et davantage jouer sur le contenu potentiellement "viral" – photos et vidéos. D'ailleurs, s'ils étaient 85% à proposer une application mobile en 2013, ils sont désormais 90%.

Comme en 2013, c'est le grand méchant Hellfest qui compte le plus grand nombre de fans sur Facebook. Tellement, d'ailleurs, qu'il en a davantage que de places disponibles à son festival. Avec plus de 207 000 fans sur Facebook (ils étaient 131 000 en 2013), il est loin devant les Vieilles Charrues et le Main Square Festival qui totalisent respectivement 175 000 (127 000 en 2013) et 101 000 fans (75 000 en 2013) sur le réseau de Mark Zuckerberg.

Même si deuxième sur Facebook, les Vieilles Charrues sont le festival roi sur le réseau à l'oiseau bleu. Premier sur Twitter avec 56 000 followers, l'événement breton dépasse Rock en Seine (47 000 followers) et les Francofolies (34 000 followers). Fait marquant : ce trio de tête a connu une croissance de followers à trois chiffres entre 2013 et 2014.

Impact réel

Évidemment, la corrélation entre succès sur les réseaux sociaux et billetterie n'est pas toujours forcément naturelle. Premier événement français en terme d'affluence avec 750 000 participants, le Festival Interceltique ne totalise que 53 000 pauvres likes sur Facebook.

Et Rock en Seine ou bien le Hellfest, très bien placés sur les réseaux sociaux, étaient respectivement 13ème et 8ème en terme d'affluence à l'été 2014. Comme quoi il ne faut pas confondre reconnaissance sur la toile et succès IRL.

Ci-dessous, l'infographie complète de SocialBand :

(Crédits infographie : SocialBand)

À voir aussi sur konbini :