Voici les 15 meilleurs concerts Tiny Desk

NPR a déjà réalisé plus de 900 de ces concerts acoustiques, déjà confinés avant le coronavirus. Retour sur les plus incroyables.

Cela fait maintenant 12 ans que la radio nationale américaine NPR développe le concept vidéo des Tiny Desk, ces petits concerts acoustiques directement organisés dans le bureau du programmateur Bob Boilen. Avec cette esthétique très intimiste et une programmation extrêmement variée, le Tiny Desk est devenu un incontournable de la musique sur Internet.

Alors qu’une grande partie des artistes à travers le monde sont en quarantaine chez eux, ce style de concert "à la maison" est devenu une nouvelle norme, que Tiny Desk a finalement développée pendant plus d’une décennie. Même si les gestes barrières et la distanciation sociale n’étaient pas toujours respectés, NPR et le Tiny Desk ont été visionnaires.

Publicité

Il y a une formule pour réaliser un bon Tiny Desk : il faut, bien sûr, un bon répertoire et une bonne interprétation, mais aussi un groupe d’accompagnement atypique, une mise en scène simple, précise et des moments de discussion drôles et honnêtes avec le public, comme si on était tous dans un petit salon.

Après avoir revu les quelque 900 concerts déjà disponibles (bon OK, pas tout à fait), voici notre sélection des concerts Tiny Desk les plus prenants, les plus incongrus ou les plus personnalisés. Une playlist parfaite pour adoucir la situation mondiale actuelle.

Lizzo (2019)

Publicité

Lizzo a absolument tout pour réussir un Tiny Desk d’anthologie : une voix incroyable, des morceaux fous, une véritable performance technique, de l’autodérision et un contact génial avec le public. Eh bien, il y a absolument tout ça dans ce concert, avec de la flûte en plus.

T-Pain (2014)

Quand T-Pain fait ce Tiny Desk en 2014, le monde entier le connaît pour avoir démocratisé l’Auto-Tune, autrement dit tué le vrai chant et la vraie mélodie pour une grande partie de ronchons. Il s’avère, en fait, que T-Pain en acoustique, c’est totalement fou, intimiste et solaire. De la soul moderne. Prenez ça, les puristes !

Publicité

Megan Thee Stallion & Phony Ppl (2019)

Megan a tout raflé avec une facilité et un charisme déconcertants, en 2019. Dans ce Tiny Desk, elle invite le groupe Phony Ppl, qui semble être à des années-lumière en matière d’affinités artistiques. Finalement, comme Jay-Z & The Roots en 2001, elle propose un moment particulier, tout en douceur et provocation. Pas loin d’être le meilleur grand écart de la dynastie Tiny Desk.

Daniel Caesar (2018)

Publicité

La mise en scène est très importante dans un Tiny Desk. Celle-ci est incroyable : Daniel chante accoudé sur le piano, tout au fond du bureau, quasiment derrière l'ensemble du groupe. Il ferme les yeux pendant tout le concert. Il boit un petit thé. Tout est confort, en plus de sa musique complètement incroyable. Addictif.

Chika (2020)

Ce qui frappe tout de suite dans la performance de Chika, c’est le naturel désarmant qui l’habite. Tout semble facile, sans aucune retenue. L’équilibre entre rap et chant n’a pas été aussi limpide depuis Lauryn Hill. Avec un accompagnement minimal, surtout basé sur un chœur gospel, Chika fait des merveilles, avec un humour et une sensibilité uniques.

George Clinton & the P-Funk All-Stars (2018)

Ce qui fait le charme du format, c’est aussi cette incroyable diversité qui permet de revoir des légendes vivantes en formation intime. C’est le cas notamment avec ce concert de George Clinton, imbibé de l’esprit de Parliament et Funkadelic. Ayant influencé des millions d’artistes depuis les années 1970, George reste une source de fun incroyable, très communicative.

Leikeli47 (2019)

Leikeli47 est un ovni dans le paysage musical. Son Tiny Desk est comme elle, très esthétique, inspiré, technique et versatile. Sûrement la meilleure façon de découvrir cette artiste inclassable.

Mac Miller (2018)

Sorti quelques semaines avant sa mort, le concert de Mac Miller résonne comme un écho mélancolique de ses derniers albums, plein de jazz, de soul et de funk. Avec Thundercat en invité et un backband parfait, Mac réalise ici l’une de ses performances les plus touchantes disponibles sur le Web.

Snoh Aalegra (2020)

Parmi les chanteuses R’n’B nouvelle génération, Snoh Aalegra est un cran au-dessus. Son Tiny Desk est plein de maîtrise, de performance incroyable et rend totalement honneur à son album, - Ugh, those feels again, sorti en 2019. Si vous êtes fan de R’n’B à l’ancienne, mais que voulez renouveler votre playlist, c’est Snoh qu’il vous faut.

Tyler, The Creator (2017)

Un classique de Tyler. Tout lui appartient, la mise en scène, la folie, la musicalité, les entre morceaux qui deviennent de vrais one man shows. Vraiment, tout le Tyler qu’on aime est contenu dans ce concert intime.

Anderson .Paak (2016)

Le prodige. Anderson .Paak chante, dirige et joue de la batterie en même temps, dans ce concert qui fera date au début de sa carrière, pour la sortie de son fameux album Malibu. Revoir ce petit bijou quatre années après est sublime.

Freddie Gibbs & Madlib (2019)

Voir Freddie et Madlib ensemble provoque toujours une joie non dissimulée et ce concert ne fait pas défaut. Madlib est magnifique aux percussions et le côté très jazzy de l’instrumentation ajoute une dimension supérieure aux paroles de gangster moderne que délivre Freddie Gibbs. La meilleure version acoustique possible.

Big Daddy Kane (2018)

Le pouvoir de ce format est aussi dans la renaissance de légendes du rap américain comme O.C. ou Masta Ace, qui ont eu droit à leurs versions, toutes réussies. On a longtemps hésité avec le concert du plus grand de tous, Rakim, accompagné d’un incroyable guitariste, mais le plus communicatif reste celui de Big Daddy Kane, mentor de Jay-Z ou de Notorious B.I.G. Le vétéran assure une performance de gentleman, entre crooner de Las Vegas et escroc de Brooklyn. Un régal.

Aminé (2017)

Parmi tous les jeunes artistes urbains qui sont passés par NPR, de Saba à Buddy en passant par GoldLink ou D.R.A.M., Aminé a vraiment tiré son épingle du jeu. Son medley est un parfait résumé de l’ambiance moderne et détendue de son album Good for You.

DJ Premier (2017)

Sûrement le concert le plus incongru, vu qu’il s’agit d’un DJ set des meilleures productions de DJ Premier avec des parties instrumentales jouées par-dessus, mais Primo est le meilleur pour mettre l’ambiance et son redécoupage de samples en direct est à la fois pédagogique et hyper entraînant. Un pur moment de culture.

Bonus : Sesame Street (2019)

Pour finir avec une touche de poésie. La beauté du Tiny Desk réside aussi dans sa sélection incroyable. C’est aussi grâce à ce genre de moments qu’on se rend compte que le programme Sesame Street est une très belle comédie musicale.

Par Aurélien Chapuis, publié le 24/04/2020