La légende de la Soul Darondo est décédée

Le chanteur de Soul Darondo est décédé dimanche à l'âge de 67 ans. On lui devait notamment le titre "Didn't I". 

Darondo

Darondo

L'histoire est cruelle et ne laisse que peu de place aux détails, surtout quand il s'agit de l'histoire des arts ou des mouvements culturels. Car derrière un "héraut" ou une figure, se cache bien souvent florilèges d'artistes dont le talent non négligeable est passé sous silence face au poids des années. Comme écrasé par l'exigence toute humaine de dégager de grandes tendances.

Darondo, happé par l'histoire puis ressuscité

Et le parcours de Darondo correspond peu à proue à cette tendance "gommante" de l'histoire. Celle d'un mec qui a partagé le devant de la scène avec James Brown, traîné avec les monstres sacrés Sly Stone ou John "Al" Tanner, et marqué de son empreinte dans le mouvement soul dans les années 70. Et qui, après tout ça, est tombé dans l'oubli pendant presque trente ans.

Darondo, ce P.I.M.P

Jusqu'à ce qu'un responsable du label Ubiquity (et plus précisément de la structure "satellite" Luv'N'Haight) aille fouiner du côté de son répertoire riche d'un peu moins d'une dizaine de singles. Let Me People Go sorti en 2006 est le fruit de cette recherche féconde, compilation suivie de Listen To My Songs sortie sur Omnivore Recordings.

Parce que William Daron Pulliam c'était surtout un chanteur hors pair à la voix vigoureuse et chaude, dont les chansons iconiques rythment toujours les habitudes d'écoute de certains (du moins on l'espère). On pense ici à son magnifique "Didn't I" qui s'est vu offrir un remix à sa hauteur il n'y a pas si longtemps que cela par le groupe britannique Lapalux.

Le natif de Bay Area est décédé ce dimanche et c'est aujourd'hui, par l'entremise de la page Facebook de son label Ubiquity qu'on l'apprend. Et on ne peut que se joindre à la peine qui envahit ses proches.

On vous conseille également :

 

Par Tomas Statius, publié le 14/06/2013