Chchchen, Piu Piu et Betty Loop.

Girls Girls Girls just wanna have fun

Si elles avaient été un girls band, elles auraient été Salt-n-Pepa, JJ FAD ou les Spice Girls. Faute d'avoir écrit "Wannabe" ou d'être Posh, les Girls Girls Girls se sont armées de platines pour nous faire danser la nuit venue. Rencontre avec trois drôles de meufs.

Ch-Ch-Chen, Piu Piu et Betty Loop.

Elles se nomment Louise Ch-Ch-Chen, Betty Loop et Piu Piu. À elles trois, elles forment les Girls Girls Girls, un collectif de Djs amoureuses de la musique et de la teuf qui s'efforcent de faire bouger le petit monde de la nuit. "On est une bande de copines qui mettons nos idées et nos aptitudes en commun, avec un goût prononcé pour la musique, la danse et la fête", précise Betty.

Publicité

Brune élancée à la frange toujours niquel, Betty se souvient de ce texto envoyé à ses amies, fin 2012 : "Les gars, on est un girls band, c'est le rêve de ma vie !". S'amuser entre filles, danser jusqu'au petit matin, voilà le crédo de ce girls band des temps modernes. D'ailleurs, leur Tumblr en dit assez long sur leurs envies de party, envies que confirme Giulietta, aka Piu Piu :

On voulait avoir nos propres fêtes, mettre autant l'accent sur la musique que sur la danse et surtout s'amuser avec nos potes ! On est super heureuses que des clubs comme le Social nous aient fait confiance, et que de plus en plus de gens aient envie de venir faire la fête avec nous !

Girls Girls Girls en pleine session danse.

Publicité

Rap, house ou ragga

Faisant référence au morceau "Girls Girls Girls" de Jay-Z, le nom de notre crew de Djs peut être traduit comme un hommage à l'un des styles musicaux qu'elles affectionnent le plus : le rap. Pour Louise, il s'agit en effet du genre qu'elle maîtrise le mieux :

J'ai changé de style de musique plusieurs fois, je l'avoue. J'ai joué du rock pendant longtemps mais mon genre de prédilection, c'est le rap.

Louise Ch-Ch-Chen.

Publicité

C'est sûrement cette facilité à naviguer de genres musicaux en genres musicaux qui rend les soirées Girls Girls Girls aussi efficaces. Car, si Louise a une petite préférence pour le rap (elle avoue qu'elle pourrait jouer n'importe quel morceaux de Drake ad vitam aeternam), les trois filles restent avides de styles très différents les uns des autres : house, grime,  R'n'B, pop, ragga, jersey, ghetto tech ou encore techno – sans oublier "n'importe quelle musique qui parle de sexe" pour Piu Piu – la liste sur laquelle elles basent leurs sets est assez longue.

Girls Girls Girls around the world

Depuis l'officialisation de Girls Girls Girls fin 2012, de l'eau a coulé sous les ponts, et leurs soirées se sont enchaînées dans les clubs des capitales européennes, rameuttant toujours plus de monde. Ce soir à Londres, où Louise joue aux côtés de Kelela, Venus X et Crackstevens au Birthdays club, elles s'apprêtent demain soir à organiser une soirée au Social Club, avec Mykki Blanco en tête d'affiche.

Et, en mai dernier, les membres des GGGirls organisaient une petite sauterie dans le club Picknick de Berlin, où elles en ont profité pour faire un photoshoot avec le magasin Soto et le site Highsnobiety. Démonstration.

Publicité

Collectif VS solo ?

En parallèle de cette aventure collective, nos trois Djs restent tout de même concentrées sur leurs ambitions personnelles : "Je vois Girls Girls Girls comme le projet sur lequel nous pouvons toutes nous investir ensemble, et à côté de ça rien ne nous empêche d'être des Djs en solo où de faire de la musique", affirme Betty.

Betty Loop.

Un avis que partage Louise, qui regretterait qu'un des membres se sente "prisonnier". La preuve avec Giulietta qui, en parallèle des tribulations du collectif, poursuit une carrière de chanteuse en solo. Deux processus de musique complètement différents qui lui permettent de trouver un équilibre :

J'écris les chansons, je choisis les producteurs, le photographe... je savais ce que je voulais de A à Z et je l'ai construit seule, sans label, sans manager. Ça a plein d'avantages, mais on se sent vraiment seule parfois. GGG est un projet que j'adore justement parce que c'est l'opposé : on fait tout ensemble et on partage les moments chanmés comme les galères.

Piu Piu.

Leurs meilleurs souvenirs en tant que Djs voguent d'ailleurs entre collaborations avec des personnalités extérieures et leurs soirées entre filles. En dehors des Girls Girls Girls, Piu Piu admet adorer jouer avec Manaré, l'un de ses Djs préférés mais surtout l'un de ses grands amis. Louise de son côté, se remémore avec nostalgie ce moment particulier avec Dj Mehdi :

S'il fallait vraiment que je retienne un seul Dj, un seul Dj set, un seul moment, ce serait l'après-midi du 5 août 2011 sur le rooftop du Standard hotel Downtown à Los Angeles, la pool party "Swimming with Sharks"où j'ai joué avec DJ Mehdi. On était en kiff.

Louise Ch-Ch-Chen.

Quant à Betty, elle garde un souvenir ému de cette soirée avec Ikonika. "Elle est venue jouer à notre soirée au Social Club en mai. Je suis fan, j'étais honorée de l'avoir comme invitée. Elle a fait un set incroyable j'en ai presque pleuré de joie", précise t-elle. Et d'ajouter :

Autrement j'aime vraiment jouer en back 2 back avec Teki Latex. C'est cool de confronter nos morceaux et de construire un set ensemble. C'est lui qui m'a appris à mixer alors j'aime bien l'impressionner. Mais de manière plus générale, j'ai Piu Piu et Ch-Ch-Chen à mes côtés le plus souvent et on s'amuse tout le temps.

Peut-être serait-il assez juste de résumer le credo de ce crew de nanas au célèbre hit Cindy Lauper "Girls Just Wanna Have Fun" ? En tout cas, Louise semble nous mettre sur cette voie : "Je résumerais Girls Girls Girls à la danse et au FUN !".

Portrait chinois

Si tu étais un album ?

Si tu étais un vêtement ?

  • Betty : Le t-shirt du Bad tour, je l'ai depuis toujours.
  • Louise : Un t-shirt de pop culture.
  • Piu Piu : Une robe transparente .

Si tu étais un club ?

  • Betty : Le Social Club.
  • Louise : Le Petit Social.
  • Piu Piu : The grind 2013.

Si tu étais une super héroïne ?

  • Betty : Buffy Summers.
  • Louise : Sailor Venus.
  • Piu Piu : Amy Poehler.

Si tu étais un girls band ?

  • Betty : Salt-n-Pepa.
  • Louise : JJ FAD.
  • Piu Piu : Spice Girls.

Si tu étais un animal (existant ou non, les croisements d'espèces sont acceptés) ?

  • Betty : Un requin marteau.
  • Louise : Un panda, évidemment.
  • Piu Piu : Un oiseau.

Si tu étais un festival ?

  • Betty : Le festival Institubes en 2010 à l'Enfer.
  • Louise : Pukkelpop en Belgique. Mon premier festival, en 2003, m'est resté sous la peau.
  • Piu Piu : Je suis assez souvent déçue par les festivals, alors comme j'aime pas trop me décevoir je vais dire SXSW parce que c'est celui auquel j'ai le plus envie d'aller !

Si tu étais une drogue ?

  • Betty : La musique !
  • Louise : L'Amour.
  • Piu Piu : Le sexe et la grenadine.

Si tu étais un tatouage ?

  • Betty :  "Coucou" sur le front.
  • Louise : Un mot doux.
  • Piu Piu : Je n'existerais pas.

Si tu devais vivre sur une autre planète, laquelle ce serait ?

  • Louise : Neptune ? Chais pas. J'aime bien notre planète, pas trop envie de vivre ailleurs en fait.
  • Piu Piu : Tu dis ça à cause de Pharrell ? Moi aussi je veux bien aller le voir alors.
  • Betty : sur Neptune pour être avec mes potes.

Si vous avez envie de venir faire la fête avec les Girls Girls Girls, rendez-vous demain soir au Social Club. On vous fait gagner des places juste ici.

Par Naomi Clément, publié le 25/07/2013

Pour vous :