Russie : la photo d'une journaliste mode accusée de racisme

Le cliché d'une rédactrice en chef russe assise sur une "chaise" en forme de femme noire a créé un malaise au sein du monde de la mode.

Pour illustrer une interview de Dasha Zhukova, la rédactrice en chef de Garage Magazine, le site Buro247 a choisi une image très choquante et d'une insoutenable violence. On y voit la jeune journaliste russe détendue et le sourire aux lèvres, assise sur une "chaise" ultra-réaliste qui représente une femme noire a demi-nue et attachée par une sangle.

Une situation qui ne semble pourtant pas la déranger.

Publicité

racisme

Dasha Zhukova, la rédactrice en chef de Garage Magazine (Crédit Image : Buro247)

Immédiatement repéré par le site FashionBombDaily, le cliché a depuis été coupé sur le site. La "chaise" a disparu, mais une question demeure : que s'est-il passé dans la tête de cette rédactrice en chef ainsi que dans celle du site qui l'a interviewée ? Comment peut-on arriver à un tel niveau d'inconscience ?

Car même si la chaise est inspirée de celle d'Allen Jones de 1969 - qui elle représente une "femme blanche", la connotation n'est pas la même. Comme le rappelle Claire Sulmers, la rédactrice en chef de FashionBombDaily, "l'art et la mode sont les derniers bastions de la société dans lesquels le racisme et l'ignorance sont acceptés au nom de la créativité".

Publicité

Le monde de la mode est-il raciste ?

Depuis des années, le petit monde de la mode est souvent pointé du doigt pour le peu de diversité ethnique dont les créateurs font preuve, que ce soit dans leurs publicités ou dans leurs défilés. Lors de la Fashion Week de septembre dernier, les top models Naomi Campbell et Iman Bowie étaient montées au créneau pour tirer la sonnette d'alarme concernant la sous-représentation des mannequins de couleurs dans la mode.

Comme le rapporte le Nouvel Obs, les chiffres sont sans équivoque : en mars 2013, le blog Jezebel calculait que seuls 6% des mannequins étaient noires pendant la Fashion Week de New-York en septembre 2012.

Iman Bowie, mannequin de profession, s'indignait :

Publicité

Il y a un moment où le silence n’est plus acceptable. Et si la conversation ne peut se faire publiquement dans notre industrie, alors il y a fondamentalement quelque chose qui ne va pas.

Régulièrement, tous les acteurs majeurs de la mode déplorent ce manque de diversité et le malaise ambiant sans pour autant faire quoi que ce soit pour y remédier. Et le fait qu'une rédactrice en chef s'assoit en toute quiétude sur une "chaise" d'un goût aussi douteux ne risque pas d'améliorer l'image d'une industrie toujours estampillée raciste. Plus récemment, on se rappelait de la diatribe de Pénélope Bagieu, cette fois-ci dans le domaine de la publicité. Vous avez dit mondes "créatifs" ?

Par Constance Bloch, publié le 21/01/2014

Copié

Pour vous :