AccueilÉDITO

Nouvel épisode dans la saga discriminatoire d'Abercrombie

Publié le

par Ombline

Alors que le défenseur des droits Dominique Baubis s'est autosaisi le 15 juillet dernier afin d’enquêter sur "les conditions et le processus de recrutement au sein de la société Abercrombie & Fitch", voilà un nouveau pavé dans la mare pour Abercrombie avec ce guide mis en ligne par BuzzFeed, détaillant les coupes de cheveux et le maquillage considérés comme acceptables pour ses vendeurs.

"Aucun collaborateur ne doit porter de coupe ou de couleur de cheveux extrêmes. Elles doivent refléter votre beauté naturelle."

Les consignes sont strictes et accompagnées de dessins. Exit les "grosses mèches de couleurs qui n’apparaissent pas naturelles, qui sont extrêmes ou qui contrastent trop avec la couleur majoritaire", "les éclaircissements" qui "n’apparaissent pas naturels". Par ailleurs, "toutes les coupes masculines et féminines doivent être nettes, propres, naturelles, entretenues et classiques." Bien entendu, pas de barbe pour ces messieurs.

S'agissant du maquillage, les employées savent à quoi s'en tenir : pas de vernis de couleur et ongles coupés à 6,4 mm. Le fond de teint doit "correspondre à la teinte de votre carnation". Boucles d'oreilles ? Okay pour les femmes, mais seulement si elles ne pendent pas, et concernant la taille, elle ne doivent pas "être plus grosses qu’une pièce de dix cents".

Tout contrevenant s'expose à des sanctions disciplinaires, voire au licenciement.

À voir aussi sur konbini :