Little Bastard : Dites-le avec des fleurs

À l'heure estivale du Liberty et des imprimés floraux, une toute jeune griffe sort du bouquet : celle des trentenaires Gaetan Rey et Wenceslas Perrin, fondateurs des snapbacks Little Bastard. Où quand le paradoxe est érigé en concept.

little bastard

Little Bastard conte fleurette

Au-delà du simple imprimé Liberty – fort joli au demeurant – que l'on peut retrouver dans les collections capsules Vans ou Nike, ce que l'on retient et qui fait mouche chez Little Bastard, c'est cette contradiction entre le nom trashcash du label, apposé sur le front de la cap, et la délicatesse des prints.

Publicité

Une schizophrénie fashion qui bouscule les codes, qui amuse et qui apporte une fraîcheur bienvenue, et qui n'est pas sans rappeler le tumblr "Dites-le avec des fleurs".

Les caps sont dispos au prix plus qu'abordable de 29 euros sur le site de la griffe.

Publicité

Publicité

Publicité

On vous conseille également :

Par Ombline, publié le 24/06/2013

Copié

Pour vous :