Le PDG d'Abercrombie répond à la polémique

Sale période pour Abercrombie qui se voit encore sous le coup d'un scandale médiatique en raison des propos de son PDG datant de... 2006.

Abercrombie

Mis bout à bout, il est vrai que cet enchaînement d'informations à propos de la marque américaine Abercrombie & Fitch a de quoi scandaliser. Il y a deux semaines, une flopée de news tombaient : l'annonce de la marque de retirer les tailles XL et XXL des rayons féminins, les révélations du site Rue89 à propos du recrutement discriminatoire des employés et, en dernier lieu, le détournement fait par un internaute d'une campagne du publicité de la griffe mettant en scène des sans-abris.

Publicité

C'est maintenant les propos du PDG de la marque, Mike Jeffries, qui sont mis en cause. En 2006 celui-ci déclarait :

On n’engage que des gens beaux en magasins. Les gens beaux attirent les gens beaux et nous ne voulons vendre qu’aux gens beaux et cool. Les autres, on n’en veut pas.

Et c'est le site américain Business Insider qui a rappelé au monde les propos du grand patron, à l'heure où Abercrombie se voit dans la tourmente. Suite à cet emballement médiatique, c'est sur la page Facebook de sa marque que Mike Jeffries a tenté de s'expliquer :

Publicité

Je regrette que mes mots aient été interprétés de cette façon et offensés une partie de la population (...) Mais Abercrombie comme la plupart des marques de prêt à porter cible son marketing sur un segment de consommateurs (...) Toutefois nous sommes soucieux des communautés dans lesquels nous évoluons.

Capture d'écran du compte Facebook de la marque

Mais au-delà de cet aspect, l'intéressé n'en oublie pas ses positions et rappelle que la "segmentation" fait partie du monde du marketing. Qu'il s'agisse de cibler des personnes âgés ou d'autres, dont l'indice de masse corporelle est dans la normalité.

Publicité

On vous conseille également : 

Par Tomas Statius, publié le 17/05/2013

Copié

Pour vous :